En ligne (connectés) : 0 36

Prix du carburant : les Forces Sociales de Guinée version Ibrahima Aminata Diallo se fait entendre.

forcesgn-prix-carburant

Depuis quelques temps le prix du baril de pétrole est en chute. Les forces sociales de Guinée version Ibrahima Aminata Diallo a saisi les autorités du pays afin de trouver les voies et moyens pour diminuer le prix du carburant à la pompe.

Interrogé sur cette situation, Ibrahima Aminata Diallo des forces sociales de Guinée de sa version, a indiqué que les démarches sont déjà engagées au niveau des autorités pour la baisse du prix du carburant. Selon lui, la structure a rencontré récemment le ministre des hydrocarbures afin d’étudier la situation

« On n’est en train d’étudier avec les forces sociales notre version, la démarche a commencé il se peut qu’il y ait une journée d’échange sous forme d’atelier on va inviter la presse, les acteurs de la société civile pour échanger avec les techniciens de la société civiles et les techniciens du gouvernement pour nous montrer parce que les explications que le ministre a donné que la Guinée n’a pas de centre de raffinerie du carburant c’est-à-dire nous envoi ce qui raffiné alors que le Sénégal envoi le brute et raffine sur place et ils ont une capacité de réservation de plusieurs années et nous on n’a pas même pour une année selon ses arguments. Le deuxième aspect, actuellement ca est en chute mais ça peut encore monter d’un seul coup. Si cela ne se fait pas jusqu’au mois de janvier et que la monnaie reste stable on va réduire le prix du carburant c’est la promesse là qu’il nous a tenu », a expliqué Ibrahima Aminata Diallo.

C’est donc cette promesse qui a été faite par le responsable du département des hydrocarbures.

Par ailleurs, le président de la PJDD menace de descendre dans la rue si toute fois le prix du carburant ne baisse pas à la pompe après le mois de janvier

« Si jusqu’à fin janvier le carburant ne baisse pas, nous allons descendre dans la rue », indique Ibrahima Aminata Diallo.

Il faut noter que le prix du litre du carburant à la pompe était fixé à huit mille francs guinéens, c’est suite à la prise de fonction de Dr Ibrahima Kassory Fofana que le prix du carburant a grimpé (10000fg).

N’Famoussa Siby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos