En ligne (connectés) : 0 10

Plénière INIDH : Dr Alya Diaby « L'INIDH exige que les PA continuent de fonctionner dans le respect de la loi et des libertés ».

pleniere-inidh

Ouverture ce mercredi, 05 décembre 2018 des travaux de la 3e session de l’Assemblée plénière de l’institution nationale indépendante des droits humains (INIDH). C'est le palais du peuple qui a servi de cadre à l’ouverture de ces travaux. Cette rencontre a été présidée par le ministre  conseiller du président de la république chargé des relations avec les institutions.

Durant cette session les membres de l'INIDH seront amenés à renouveler les membres des commissions permanentes de l'INIDH ; adopter le plan du rapport annuel 2018 de l'INIDH…

L’ouverture de cette session de l’institution nationale indépendante des droits humains coïncide avec la semaine du 70e anniversaire de la déclaration universelle des droits de l'homme. Le président de l'INIDH Dr Alia Diaby a dans son introduction revenu sur les violences enregistrées dans la capitale guinéenne ces derniers jours

« récemment plusieurs scènes de violences ont éclaté dans la capitale Conakry et dans certaines villes de l’intérieur. On note lors des journées villes mortes de l’opposition en particulier les 15 et 23 octobre et 23 octobre des cas de mort d’homme à Conakry. Les affrontements violents ont été observés le 16 octobre avec beaucoup plus d’acuité à Kindia, Guesso (Gueckedou), Macenta etc…l'INIDH en a dressé des rapport circonstanciels », a indiqué le président de l'INIDH.

Poursuivant, Dr Alia Diaby s'est prononcé sur l’installation des PA le long de la route le prince. Selon lui, il est très tôt d’apprécier l’impact de ceux-ci. Il exhorte ces patrouilles mixtes au respect de la loi et des libertés

« l’installation des PA mixte le long de cette route a été décidé pour assurer la nécessaire conciliation entre les droits des uns et les droits des autres. Il est trop tôt d’apprécier l’impact des PA. Ce qu'on peut dire c'est que les combustibles ne sont plus brûlés sur la route, la liberté de circulation de chacun s’exerce librement. L'INIDH exige que les PA continuent de fonctionner dans le respect de la loi et des libertés », dit Dr Alya Diaby.

Toutefois, Dr Alya Diaby invite le président de la république Alpha Condé à renouer le fil du dialogue avec le chef de file de l’opposition guinéenne Cellou Dalein Diallo afin de sortir le pays dans cette crise politique

« nous demandons au président de la république d'entamer des pourparlers directs comme il en a l’habitude avec le chef de file de l’opposition. Il n'existe pas d’autres solutions en dehors du dialogue », a affirmé Dr Alya Diaby.

Il faut noter que ces travaux de l’institution nationale des droits humains en Guinée vont se dérouler du 05 au 26 décembre 2018.

N’Famoussa Siby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos