En ligne (connectés) : 0 67

Sidya Touré « l’administration guinéenne est complètement déstructurée ».

sidya-toure-sur-administration

Un peu moins de 24h de sa démission de son poste de Haut représentant du chef de l’Etat, le président de l’Union des Forces Républicaines (UFR) Sidya Touré a animé une conférence de presse ce mercredi, 12 décembre 2018 à la maison de la presse de Conakry.

Le désormais ancien Haut Représentant du Chef de l’Etat a mis l’occasion à profit pour se prononcer sur les raisons de son rapprochement avec le président de la république le Pr Alpha Condé et la situation sociopolitique très pénible que traverse la Guinée.

C’est un Sidya Touré très décontracté qui s’est présenté devant les journalistes ce mercredi lors de sa conférence de presse. A travers son grand oral, le président de l’Union des Forces Républicaines explique qu’il s’est engagé auprès du président Alpha Condé afin de pouvoir changer un certains nombres de situations qui se présentaient à notre pays

« J’ai voulu apporté de l’aide gratuite. Pourquoi ? Parce que nous sommes sortis des élections présidentielles de 2015 dans des conditions que vous connaissez tous. Et je n’avais pas l’impression seulement, la réalité c’est que le pays n’avait pas avancé. Je me suis dit d’accord nous contestons les résultats mais de toutes façons  c’est un mandat final. On m’a demandé à l’époque beaucoup de chose j’ai accepté un poste à titre personnel qui consistait à ce que de par ma connaissance du chef de l’Etat que je connais depuis 38 ans que je puisse m’impliqué dans le programme du gouvernement pour permettre à ce que l’on aboutisse à des solutions acceptables. Je l’ai fait avec toutes les bonnes intentions du monde. Voilà la raison pour laquelle j’étais allé là », a déclaré le président de l’UFR.

Mais cette mission du Haut Représentant est vouée à l’échec en ce sens que le président Alpha Condé n’a aucunement pas accéder aux différentes propositions faites par Sidya Touré. Le président de l’Union des Forces Républiques indique à titre illustratif la conduite actuelle de l’administration du pays. Pour lui, l’administration guinéenne n’existe plus

« Oui j’ai fait un constat que les choses n’avance pas, oui j’ai fait un constat qu’il y a un paradigme que nous devons régler, il faut qu’on revienne à l’économie agricole : agriculture, élevage, pêche tout ce qui touche plus de 75% de nos population parce que le temps nous est compté tous. Si cela ne se fait pas devant moi  pendant les 10 ans  ça va se faire quand ?...je me suis rendu compte au bout, que cela n’aboutissait pas. Pour l’une des raisons les plus importantes qui soit, l’administration guinéenne n’existe pas. Elle est complètement déstructurée. On ne peut plus comme nous le faisons à la primature en 1996-99, prendre un dossier à la base, travailler  dessus, le faire monter jusqu’à ce que ça arrive en conseil interministériel. Ça, actuellement ce n’est pas possible », a martelé l’ancien Haut représentant du Chef de l’Etat.

Il faut noter que le président de l’UFR promet de reprendre sa place d’antan au sein de la classe politique guinéenne.

N’Famoussa Siby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos