En ligne (connectés) : 0 28

Ousmane Gaoual répond à Bouréma Condé « Cette position du ministre n'est fondée ni en droit ni en équité ».

ousmane-gaoual-repond-bourema-

En marge de l’assemblée plénière de l’opposition républicaine ce lundi, 17 décembre 2018 au QG de l’UFDG à Hamdallaye dans la commune de Ratoma, le coordinateur de la cellule de communication de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), Honorable Ousmane Gaoual Diallo, a, à travers une déclaration, indiqué le caractère inconstitutionnel de la décision du ministre du l’administration du territoire et de la décentralisation qui consiste à annuler l’élection du maire de la commune de Matoto.

Pour Ousmane Gaoual Diallo, cette décision n’est ni fondée en droit ni en équité

« La direction nationale de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) dénonce solennellement la déclaration du ministre de l'Administration du territoire et de la décentralisation tendant à remettre en cause l'élection régulière de l'honorable Kalémodou Yansané comme nouveau maire de la commune de Matoto. Cette position du ministre n'est fondée ni en droit ni en équité. L'élection de l'honorable Kalémodou Yansané ne laisse aucun doute dans la mesure où l'élection du maire de la commune de Matoto s'est très bien déroulée jusqu'au décompte final des votes émis. Donc, rien tant au plan factuel que conceptuel, ne pouvait justifier cette tentative illégale du ministre de remettre en cause ce scrutin. Étant entendu que l'article 135 alinéa 2 du code des collectivités locales dispose: L'élection a lieu au scrutin secret et à la majorité absolue. Il est tenu autant de scrutins que de postes à pourvoir », dit Ousmane Gaoual Diallo.

Poursuivant, le député de l’UFDG interpelle

« En tout état de cause, l'UFDG et le nouveau maire élu de Matoto informent l'opinion nationale et internationale qu'ils n'accepteront pas de revenir sur l'élection du maire. C'est pourquoi, la Direction Nationales de l'UFDG demande à ses militants, aux acteurs politiques et de la société civile, aux chefs religieux et à tous les citoyens des principes démocratiques et de l'État de droit de refuser catégoriquement cette forfaiture tendant en cause l'élection régulière de l'honorable Kalémodou Yansané comme nouveau maire de Matoto », a déclaré Ousmane Gaoual Diallo.

N’Famoussa Siby 224infos.org



A propos de l'auteur :

224infos