En ligne (connectés) : 0 21

Plénière : « Il est hors de question que les élections à Matoto soient reprises », Ahmed Kourouma.

pleiniere-opposition

La situation de l’école guinéenne, les élections pour l’installation du maire de la commune de Matoto ou encore la légère baisse du prix du carburant à la pompe sont entre autres les sujets inscrits à la plénière des adversaires au régime Alpha Condé ce vendredi, 28 décembre 2018 au QG de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG).

Au sortir de la rencontre, les membres de l’opposition républicaine se sont prononcés sur la situation de l’école guinéenne suite à la grève du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG). Cellou Dalein Diallo et ses amis de l’opposition ont annoncé leur soutien aux syndicalistes

« Nous avons tiré les leçons de l’action du SLECG (syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée) et nous leur apportons notre soutien entier quant aux actions à venir. Le SLECG a notre solidarité absolue », a annoncé Ahmed Kourouma.

S’agissant de l’élection pour l’installation du maire de la commune de Matoto c’est le statu quo. L’opposition reste droit dans ses bottes pas question de participer à quelconque de l’élection du poste de Maire comme le souhaite le ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation

« la bêtise insistant toujours, en ce qui concerne Matoto, nous avons prévenu et nous le redisons, nous ne laisserons plus les fossoyeurs de la démocratie marcher sur les lois de la République. Il est hors de question que les élections à Matoto soient reprises. Que ce soit clair. En Tout cas, pour ce qui concerne le maire. Cependant, en ce qui concerne l’élection des vices-Maires, nous sommes ouverts à l’élection des vices-Maires. Nous ne sommes pas des antirépublicains. Les antirépublicains sont de l’autre côté. Nous sommes pour le respect des lois républicaines. L’élection du maire de Matoto s’est passée au vu et au su de tout le monde avec cette attitude antirépublicaine du membre du RPG qui est venu déchirer les bulletins  de nos compatriotes. Et ça, nous ne pouvons l’accepter. Donc, nous sommes ouverts à des discussions avec les autorités concernées », souligne Ahmed Kourouma du parti GRUP.

Les adversaires au régime Alpha Condé n’ont pas ignoré la légère baisse (9500 au lieu de 10000GNF) sur le litre du carburant annoncé par le gouvernement de Kassory Fofana. Selon eux, cette baisse est insignifiante

« Nous constatons avec regret encore une fois que le gouvernement a biaisé et a fait une baisse aumône au peuple. Nous considérons que la baisse du prix du carburant est minime et insignifiante eu égard à la baisse du cours mondial sur les matières premières et surtout sur le carburant. Nous demandons au gouvernement de revoir sa copie et de proposer une véritable baisse au peuple de Guinée qui sera équivalente  à ce que nous nous constatons sur le cours mondial », a conclu le vice-président du parti GRUP, Ahmed Kourouma.

N’Famoussa Siby 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos