En ligne (connectés) : 0 12

Fin de l’année 2018 : Aboubacar Sylla s’adresse aux guinéens.

fin2018-aboubacar-sylla

Mes chers compatriotes,

Nous sortons bien d’une année qui aura été, dans l’ensemble, fort mouvementée dans le pays et laborieuse pour toutes ses filles et tous ses fils. En entamant le nouvel an 2019, je formule ardemment les vœux que coulent, tout au long de l’année, dans tous les foyers à travers tout le pays et pour tous nos concitoyens vivant à l’étranger, les flots de la prospérité pour nourrir les corps, apaiser les cœurs et extasier les esprits.

Guinéennes, guinéens,

Nous sommes aux responsabilités publiques, depuis sept mois maintenant au département des Transports. Malgré la récurrence des tensions sociales et des crises politiques qui ont émaillé,  de bout en bout, cette période ainsi que le contexte de rareté importante de ressources, les résultats de notre action sont aujourd’hui visibles sur le terrain. De la reprise du trafic du train de banlieue à la mise en circulation de 50 bus affectés au transport public, nos actions contribuent, aujourd’hui,  à la mobilité de plus de 50.000 citoyens par jour. Le retour des bulletins de la météo à la télévision nationale est devenu, fort heureusement, un outil régulier et efficace de la sensibilisation préventive sur les différentes fluctuations du temps. Moins mesurables certes, mais bien plus considérables encore constituent,  les énormes progrès enregistrés, dans la réglementation de la mobilité des personnes et des biens. Les codes de l’Aviation civile,  de la Route et Maritime que nous avons promus constituent, aujourd’hui, d’importants instruments qui permettent d’assurer la sûreté et la sécurité dans la mobilité des personnes et des ressources.

Guinéennes, guinéens

Pour notre grand pays et travaillant uniquement au service de sa prospérité, nous continuerons à œuvrer davantage pour l’avènement d’un jour meilleur pour les transports publics; le jour où, pour se déplacer à l’intérieur du pays où pour l’étranger,  nos compatriotes auront des offres de transport plus denses, plus confortables, plus sûres et plus économiques. Dans ce sens, les perspectives réelles et sérieuses de notre action s’annoncent prometteuses à court, moyen et long terme. Dans les mois à venir, les citoyens de Conakry pourront, grâce aux bateaux-bus, se déplacer sur la mer. Le trafic ferroviaire lui verra, son offre sérieusement renforcée avec la mise en circuit imminente d’un nouveau train de transport inter-urbain et la multiplication de la desserte de ”Conakry Express”. L’ambitieux projet de métro-bus de Conakry déjà entamé sera à même,  à  son terme, capable de juguler les difficultés de transport urbain dans la capitale et sa périphérie.

Guinéennes,  guinéens,

L’année qui vient de s’écouler aura aussi fait le triste constat de la recrudescence des crises politiques et sociales aux bilans trop souvent effroyables. Je tiens ici et maintenant à m’incliner pieusement, une nouvelle fois encore, devant la mémoire de tous nos concitoyens qui ont payé de leur vie, le lourd tribut des dysfonctionnements de notre tissu politique et social. À leurs familles et à leurs proches, dont je partage profondément la douleur,  je renouvelle toute ma solidarité et toute mon affection. Je renouvelle également toute ma compassion et tout mon soutien aux victimes agressées dans leur chair et leurs biens. Pour ma part, il est insupportable et inacceptable de voir se poursuivre encore ces statistiques qui font froid dans le dos. Les divergences entre les acteurs de la vie publique sur les réponses à apporter aux problèmes de société de notre pays n’ont pas à accoucher encore de bilans macabres. Depuis la crise née des communales jusqu’à celle de l’éducation, en passant par celle du carburant et de la Cour Constitutionnelle,  nous avons tous compris sans ambages, l’étendue des insuffisances de notre ”contrat social” et les risques qu’elles font peser à notre sécurité collective et à notre ”vivre ensemble”. Maintenant, il n’y a plus aucun doute qu’il urge d’apporter des réponses plus efficaces et plus adaptées aux multiples défis qui malmènent aujourd’hui notre société, sa démocratie et son devenir. Bâtir des institutions démocratiques, plus fortes, dans une société au sein de laquelle prime, en tout, partout et pour tous, la loi et uniquement la loi. C’est seulement à ce prix et à lui seul que nous pourrons assurer le salut de la république, garantir la paix et  promouvoir le développement socio-économique pour toutes et tous.

Guinéennes, guinéens,

Nous nous acheminons inexorablement  vers la tenue des élections législatives prévues dans le courant de l’année. À terme, ce processus permettra de renouveler le mandat de la représentation nationale.  À la suite des communales et locales qui ont permis, à notre grand parti, dans plusieurs  communes urbaines et rurales du pays, à faire son entrée au sein de différents conseils municipaux et locaux, nous nous préparons efficacement à participer à cette consultation majeure pour, à l’arrivée, faire élire des députés dont le véritable sacerdoce sera de défendre et de promouvoir les intérêts du peuple mandant et dépositaire de la souveraineté. À l’occasion de ce scrutin, les électrices et électeurs devront sérieusement tirer les leçons du fonctionnement et du bilan de l’actuelle législature. Avec un programme législatif fort bien inspiré des  véritables préoccupations des citoyens, notre ambition est de cristalliser le choix de la majorité des électeurs afin d’œuvrer inlassablement à rendre possible le changement auquel a légitimement droit notre grand peuple.

Guinéennes, guinéens,

Les prochaines années s’annoncent décisives et cruciales pour notre pays et pour son devenir. Face aux différents enjeux et de leurs implications multiples, tous, acteurs publics ou simples citoyens, à tous les segments de la société, devront assumer, chacun dans son domaine, leur part de responsabilité dans le devoir patriotique de transmettre à nos enfants et aux enfants de nos enfants, un beau pays stable et épanoui, tel qu’il nous a été légué par nos pères et les pères de nos pères, bien très souvent, dans la sueur et dans le sang.

Vive la République !

Vive la Guinée ! Bonne année à tous!

Aboubacar SYLLA

Président de l’UFC


A propos de l'auteur :

224infos