En ligne (connectés) : 0 8

Grève du SLECG : « on vous rassure que ce protocole d’accord sera signé aujourd’hui », dit Abdoulaye Sow.

slecg-sortie-crise

La sortie de crise dans le secteur éducatif se précise. A l’issue d’une assemblée générale extraordinaire organisée ce lundi, 7 janvier 2019 à son siège, le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée dirigé par le secrétaire général Aboubacar Soumah a montré sa volonté de rédiger un protocole d’accord de sortie de crise avec le gouvernement guinéen sous la coordination de Tibou Camara.

Ils étaient très nombreux les enseignants grévistes à rejoindre le siège du SLECG ce lundi. En lieu et place de la marche pacifique prévue sur l’autoroute Fidel Castro, il était question pour le bureau exécutif national du SLECG de faire le compte rendu des différentes rencontres avec la  partie gouvernementale sous la roulette du ministre conseiller personnel du président Alpha Condé, Tibou Camara.

Ces différents échanges avec la partie gouvernementale ont abouti à la proposition d’un protocole d’accord au syndicaliste. Une proposition que compte signer le SLECG avec le gouvernement ce lundi même, selon le secrétaire général de l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée (USTG) Abdoulaye Sow

« Notre combat c’est pour l’amélioration des salaires des enseignants guinéens. Car le  salaire de l’enseignant guinéen est le plus bas de la sous région. C’est pourquoi nous avons accepté de nous prêté  aux discussions pour sortir de crise mais de manière responsable…aujourd’hui, les discussions ont atteint un niveau. On se déplace comme ça pour aller rédiger un protocole d’accord.  Le brouillon du protocole qu’on va faire accepter au SLECG, à l’USTG et au gouvernement », dit Abdoulaye Sow

avant de rassurer les enseignants que ce protocole d’accord sera bel et bien signé ce lundi

« on vous rassure que ce protocole sera signé aujourd’hui », rassure le secrétaire général de l’USTG Abdoulaye Sow.

Il faut noter que c’est suite à la signature de ce protocole d’accord de sortie de crise, que le mot d’ordre de grève générale illimitée sera levé par le secrétaire général du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée,  Aboubacar Soumah.

N’Famoussa Siby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos