En ligne (connectés) : 0 16

Nouvelle CENI : l’opposition ne conjugue pas le même verbe.

cellou-dalein-reagit-face à la nouvelle CENI

L’opposition républicaine tarde toujours à choisir ses commissaires devant siéger dans la nouvelle Commission Electorale Nationale Indépendante qui sera mise en place en prélude des élections législatives à venir. Cette situation est due par le manque de consensus dans le respect du cota alloué aux partis de l’opposition.

C’est à la sortie de la plénière organisée ce jeudi, 10 janvier 2019 au QG de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée que le chef de file de l’opposition républicaine Cellou Dalein Diallo a expliqué  les raisons du retard de la mise en place des commissaires de l’opposition au sein de la nouvelle CENI

« Mr le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation avait adresse une lettre au chef de file de l’opposition pour lui demander de transmettre la liste de sept (7) commissaires devant représenter l’opposition dans la nouvelle CENI. A la réception de cette lettre nous avons adressé immédiatement un courrier à la CENI pour lui demander quels sont les partis qui satisfont aux critères permettant de designer des représentant à la CENI…Il s’est avéré il ya trois partis qui pouvaient donc designer des représentants, c’est l’UFDG, l’UFR et le PEDN », dit Cellou Dalein Diallo.

Poursuivant, Cellou Dalein Diallo fait savoir

«…l’UFDG avait droit à 5, 53 Commissaires, l’UFR 1,14 et le PEDN 0,33. Et il ya une disposition de loi qui dit qu’il fallait un minimum trois partis mais il y avait déjà trois partis qui satisfaisaient les conditions. On n’a estimé que l’UFDG qui a 5, 53 pouvait renoncer a ses 0,53, l’UFR qui a un 1, 14 pouvait renoncer a ses 0,14 pour que le PEDN puisse compléter pour obtenir un commissaire…le PEDN a désigné son représentant, l’UFR nous a informé que lui il transmet la liste de ses candidats a qui de droit. Donc il aurait présenté deux candidats. Nous on n’a donné la liste des  cinq de l’UFDG et celui du PEDN malheureusement le ministre a dit que lui, il a déjà  reçu deux (2) de l’UFR donc on ne s’entend pas il faut qu’ont s’entendent », déclare le président de l’UFDG.

Il faut noter que le président Alpha Condé a procédé dans la nuit de ce jeudi, a travers un décret,  à la mise en place des autres commissaires en attendant que l’opposition touve consensus pour leurs représentants.

N’Famoussa Siby 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos