En ligne (connectés) : 0 75

Prorogation du mandat des députés : « c’est complètement illégale, c’est anti constitutionnelle », selon Dr Faya Millimono.

faya-milimono-conf-presse

Le président de la république Pr Alpha Condé a prorogé le mandat des députés à l’assemblée nationale. Cette décision du président Alpha Condé suscite de nombreuses réactions. La dernière en date est celle du président du Bloc Libéral Dr Faya Millimono qui voit en cette décision une violation de la loi.

Le président du Bloc Libéral n’admet pas la prorogation du mandat des députés à l’assemblée nationale. Pour Dr Faya Millimono, cette décision du président de la république est contraire aux dispositions de la loi

« c’est complètement illégale, c’est anti constitutionnelle. J'ai lu d’abord l'avis donné par la cour constitutionnelle j'ai coulé les larmes. Parce que si je suis d’accord avec la cour que les raisons évoquées par la CENI comme par le président ne sont pas des circonstances particulièrement graves qui peuvent permettre de faire recours à l’article 30 de la loi portant organisation et fonctionnement de la cour, je ne suis pas d’accord avec eux quand ils conseillent au président en pointant du doigt l’article 45 alinéa 2 et 3 », a souligné le président du Bloc Libéral.

Poursuivant, Dr Faya Millimono fait savoir que le président de la république ne peut en aucun cas prendre des ordonnances même  si le mandat des députés est arrivé à terme

« pour ceux qui disent si les députés ne restent pas même illégitimement que le président va prendre de ordonnances, non le président n'a pas droit. On n'est pas dans un empire on n'est dans une république », indique le président du BL.

En d’autres termes,  Dr Faya Millimono voit en cette prorogation du mandat des députés un agenda caché du locataire de sékoutouréyah

« Il est clair. S'il a fait expiré le mandat des députés c'est qu'il a bien quelque chose dans la tête. Et donc, si nous nous accommodons au fait qu'il prenne un arrêté pour nous donné une législature illégale et illégitime pour se substituer à la souveraineté du peuple, et nous acceptons, il va se substituer encore à la souveraineté du peuple en 2020 pour proroger son propre mandat », conclu Dr Faya Millimono.

N'Famoussa Siby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos