En ligne (connectés) : 0 36

MATD : le ministre espagnol de l’intérieur en visite en Guinée

matp-bourema-ministre-pm-espag

Le ministre espagnol de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, a effectué mardi 29 janvier 2019, une visite de travail à Conakry. Il a été accueilli et accompagné pendant tout son séjour par le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, le général Bouréma Condé.

De l’aéroport international Conakry-Gbessia, l’hôte de marque a été directement conduit au palais Sékoutouréyah où il sera reçu par S.E.M le président de la République, Pr. Alpha Condé.

Il se rendra par la suite au ministère de la Sécurité et de la Protection civile pour la signature d’un accord de coopération bilatérale dans le cadre de la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes. Côté guinéen, le signataire dudit accord n’était autre que le ministre Alpha Ibrahima Keira, le premier flic du pays.

A l’hôtel Kaloum, dans la commune du même nom, la délégation espagnole a eu une séance de travail avec Dr Mohamed Diané, le ministre d’Etat chargé des Affaires présidentielles, ministre de la Défense nationale.

Avant l’étape du ministère des Affaires étrangères et celle de la Primature, le ministre espagnol de l’Intérieur et sa suite ont été reçus au  ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation. Devant les membres du cabinet, les Directeurs nationaux et les chefs de services dudit département, M. Fernando Grande-Marlaska a tenu à remercier les autorités guinéennes pour l’accueil chaleureux qui lui a été réservé. Il n’a pas tari d’éloges à l’endroit du ministre Bouréma Condé dont l’amabilité, la disponibilité et la courtoisie l’auront  marqué particulièrement au cours de son séjour en Guinée.

Il a réitéré l’engagement de son gouvernement à renforcer davantage ses  relations avec la Guinée. Il n’a pas manqué de faire part de ses préoccupations par rapport à certains sujets comme la lutte contre les réseaux de trafiquants de tous genres ; la promotion de la sécurité sur le territoire national ; la lutte contre les réseaux criminels qui se livrent au trafic d’êtres humains, le trafic de drogue. Il indiquera que tout en luttant contre la migration illégale, il demeure très important de renforcer les liens de coopération dans bon nombre de domaines entre les deux pays. Pour ce faire, il va falloir identifier les différents projets à développer.

Dans son intervention, le ministre Bouréma Condé s’est dit honoré et satisfait de cette visite du ministre espagnol de l’Intérieur. Une occasion qui, comme indiqué plus haut, a été mise à profit pour procéder solennellement à la signature d’une convention de coopération bilatérale. Il est revenu sur l’immigration clandestine ;  comment, Espagnols et Guinéens, pourront œuvrer ensemble à réduire considérablement, à défaut d’éliminer totalement, ce phénomène de plus en plus préoccupant. Il rappellera que son département, le MATD, est au carrefour des préoccupations nationales.

En son sein, on le sait, il y a le Service national d’action humanitaire (SENAH) qui gère le problème des migrants.

« Quand des convois de migrants sont renvoyés en Guinée, ils sont pris en charge, grâce aussi à l’assistance de l’OIM, par ce service pour d’abord les identifier et les profiler par rapport à leurs préfectures d’origine et éventuellement examiner les mesures d’accompagnement pour que le chemin de la migration ne soit  pas à nouveau repris », explique le général Bouréma Condé.  A la partie espagnole, le MATD a aussi posé des problèmes de formation  dans le cadre de la coopération décentralisée. « Au nom de S.E.M le président de la République, chef de l’Etat, du Premier ministre, chef du Gouvernement, et du peuple de Guinée, nous adressons nos remerciements sincères à monsieur le ministre de l’Intérieur que nous comptons revoir désormais en Guinée dans le cadre de la consolidation de cet accord de coopération bilatérale entre nos deux pays. », a-t-il conclu.

Service Communication du MATD


A propos de l'auteur :

224infos