En ligne (connectés) : 0 47

Fièvre de Lassa : Dr Sakoba Keita de l’ANSS rassure

epidemie-fievre-lassa-dr-sakoba

Depuis l’annonce de la découverte d’un cas de la fièvre de Lassa à Mamou, l’inquiétude s’installe dans le pays. C’est pour donc palier à cette grande inquiétude que l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire a organisé une conférence de presse dans ses locaux ce Lundi, 4 Février 2019 afin de rassurer le peuple de Guinée sur cette maladie.

C’est une maladie virale qui sévie en Afrique de l’ouest. La fièvre de Lassa a  déjà fait une victime en Guinée. Un jeune homme de 35, marchand, e, provenance de Kissidougou à été admis à l’Hôpital de Mamou où il a rendu l’âme. Le directeur de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS) Dr Sakoba Keita revient sur le parcours de cette victime

« Ce Mr est tombé malade il ya à peu près trois semaines. Il a été reçu dans plusieurs cliniques privées de Kissidougou. Il est même venu en urgence à l’hôpital mais comme au début de cette maladie les signes se confondent beaucoup avec le palu qui est très fréquent chez nous et aussi les signes de fièvre typhoïde, donc ce sont ces diagnostics  qui ont été posés et il a bénéficié des traitements. Comme ça n’allait pas,  les parents sont partis lui cherché à Kissidougou pour l’envoyer à Mamou. Et,  c’est ainsi Mamou l’a reçu à une phase tardive les saignements avaient déjà commencé et quelques heures plus tard il a succombé. A l’époque on ne savait pas que c’était la fièvre lassa », a expliqué Dr Sakoba Keita.

Pour éviter la propagation de cette maladie, l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire a procédé donc à l’identification de toutes les personnes contactes de cette victime

« Tous les contactes de Mamou ont été déjà enregistrées  et tous ceux qui ont participé à son enterrement et toute sa famille qui a eu des contactes avec lui », dit le directeur de l’ANSS.

Dr Sakoba Keita  n’a pas manqué de rappeler le mode de transmission de la fièvre de Lassa. Selon lui, le rat est l’agent vecteur de cette maladie. Il annonce également les mesures préventives

« Le virus de Lassa se transmet à l’être humain principalement par le contact direct avec les rats ou par contact indirect avec les aliments et articles ménagers contaminés par des urines ou des matières fécales de rat.  Il faut éviter le contact avec un sujet malade ; il faut revenir sur le lavage des mains parce que ce virus meurt même avec l’effet du savon  », a signalé Dr Sakoba Keita.

Par ailleurs, le directeur de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire rassure le peuple de Guinée quant à la capacité de l’agence à circonscrire cette maladie

« Notre capacité actuelle peut intervenir à freiner l’évolution des épidémies. La fièvre hors mis le cas qu’on n’a eu à Yomou en 2017, c’est le deuxième cas qui est enregistré durant les 10 à 15 dernières années. Donc c’est une maladie nouvelle mais avec  l’expérience qu’on n’a eu dans Ebola nous pensons pouvoir contrôler cela dans les meilleurs délais et que ne va pas évoluer comme ce qu’on n’a connu », conclut Dr Sakoba Keita.

N’Famoussa Siby 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos