En ligne (connectés) : 0 45

3e Mandat : Kiridi Bangoura s'exprime « si le peuple décide un jour qu’il y est une nouvelle République, on en parlera »

kiridi-bangoura-avis-sur-3e-mandat

Après le chef de file de l’opposition Cellou Dalein Diallo c’est au tour du  ministre secrétaire général à la présidence de la république de  passer sur les antennes de la rfi ce mercredi, 30 janvier 2019.

Kiridi Bangoura  a été interrogé sur plusieurs sujets de la vie sociopolitique guinéenne notamment la problématique  liée à l’organisation des élections législatives dans notre pays et un éventuel 3e mandat du président Alpha Condé.

C’est désormais le combat médiatique que pouvoir et opposition s’adonnent. Suite à l’interview accordée à rfi par le président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée  UFDG ce mardi, 29 janvier, c’est le autour de Kiridi Bangoura de passer à son tour chez nos confrères.

S’agissant de l’organisation des élections législatives, le ministre Kiridi Bangoura  a indiqué, lors de cet entretien,  que c’est à la CENI de décliner un calendrier pour l’organisation de ces élections

« C’est la CENI qui fixe le calendrier électoral en Guinée. Cette CENI est constituée de façon paritaire par l’opposition et la majorité. Y a un constat qui a été fait par les acteurs politiques, y a quelques temps, lors du dialogue politique que les recommandations issues de l’audit du Fichier doivent être implémentées pour que les élections puissent se tenir dans les meilleures conditions possibles. C’est à la suite de cela que la CENI pourra techniquement proposer un calendrier électoral », a indiqué le ministre secrétaire général à la présidence de la république.

Cellou Dalein Diallo avait signalé que le président Alpha Condé avait un calendrier caché c’est pourquoi ce dernier ne veut pas organiser les législatives à date. Kiridi Bangoura rétorque

« Le chef de file de l’opposition sait très bien qu’il n’y a pas d’agenda caché. Le seul agenda, c’est l’agenda républicain. Le Chef de l’Etat n’a rien à voir quand à la fixation de la date des élections. L’obligation lui est faite, chaque fois que la CENI lui propose une date de prendre un décret pour avancer », a déclaré Kiridi Bangoura.

Il ajoute par la suite

« Si le peuple décide un jour qu’il y est une nouvelle République, on en parlera. Ni moi ni vous ni Elhadj Cellou Dalein Diallo ni le Président de la République ne peut décider à la place du peuple de Guinée », dit Kiridi Bangoura.

N’Famoussa Siby 224infos.org

 


A propos de l'auteur :

224infos