En ligne (connectés) : 0 20

Mairie de Matoto : « Ce qui s’est passé à Matoto n’est pas une bonne leçon de démocratie », selon le président de l’ARENA

mairie-matoto-koureissy-conde

L’élection du maire de la commune urbaine de Matoto n’en fin de parler d’elle. À la suite de la reprise du vote après l’annulation de celle du 15 décembre 2019, Mamadouba Tos Camara a été élu maire de la commune de Matoto sans la présence de son challenger Kalémodou Yansané qui a boudé le vote. Une élection que conteste toujours le parti de Cellou Dalein Diallo.

Interrogé sur cette situation, Dr Sékou Koureissy Condé le président de l’Alliance pour le Renouveau National (ARENA) estime que le pouvoir n’a pas consommé le fait de perdre les 5 communes de la capitale raison pour laquelle un forcing a été donc solliciter à Matoto afin que la commune revienne au parti au pouvoir

« Il n’est pas question de régler un problème élection par la violence. Ça montre que nous n’avons pas été capable de consensus, nous n’avons pas été capable de prendre la mesure, nous n’avons pas été capable de nous entendre. Ce qui s’est passé à Matoto n’est pas une bonne leçon de démocratie, c’est un petit coup d’Etat politique local qui est regrettable. D’un autre coté,  je vois un peu le clin d’œil comme pour dire, écoutez, l’opposition vous avez eu beaucoup laissez nous au moins une commune  », a déclaré le président de l’ARENA.

Il faut signaler que cette élection du 7 février 2019, s’est déroulée dans une salle où la presse n’a pas été autorisée à y accéder. Le candidat de l’UFDG Kalémodou Yansané a saisi la justice de la CEDEAO  pour invalider le vote de Mamadouba Tos Camara et continue de se réclamer le maire élu de Matoto.

N’Famoussa Siby 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos