En ligne (connectés) : 0 37

Violences contre Cellou Dalein : « Je n’ai pas aimé ça », Sékou Koureissy Condé

vehicule-dalein-reaction-koureissy conde

Les récentes  violences contre le chef de file de l’opposition guinéenne et président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) Cellou Dalein Diallo, continuent d’alimenter les débats au sein de la classe politique guinéenne. Ils sont nombreux ces acteurs qui ont dénoncé cet acte. C’est le cas notamment de Dr Sékou Koureissy Condé le président du parti Alliance pour le Renouveau National (ARENA).

A son retour au pays  le samedi dernier, après un long moment passé à l’étranger,  le chef de file de l’opposition guinéenne s’est offert un bain de foule. Le cortège qui devait se rendre au siège du parti à la minière via l’aéroport s’est vu bloqué au niveau de Hamdallaye où le vehicule de Cellou Dalein Diallo aurait été touché par le MANBA de la CMIS. Une thèse qu’a réfutée la police.

L’ancien ministre de la Sécurité et président du parti ARENA a indiqué toute da frustration face à cette situation, avant de signaler que les forces de l’ordre n’ont pas vocation à faire de la violence

« Je n’ai pas aimé ça. Les forces de l’ordre ont pour vocation de montrer la force pour ne pas avoir besoin de l’utiliser. Ça c’est du coté du maintien de l’ordre. Du coté des citoyens, respecter les services de sécurité, les services paramilitaires parce qu’ils sont beaucoup plus civils que vous ne l’imaginer. Mais tout se passe en Afrique d’une manière générale dans les pays africains en situation de compétition politique et même en situation de contestation, les interventions musclées et même brutales des forces de l’ordre, c’est un échec. La police n’a pas vocation à faire de la violence », a souligne Sékou Koureissy Condé à Lynx.

Le parti du chef de file de l’opposition reste déterminé à poursuivre le combat pour l’alternance démocratique malgré toutes ces attaques contre son leader, Cellou Dalein Diallo.

N’Famoussa Siby 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos