En ligne (connectés) : 0 48

Révélations : « C’est moi qui était le chef des rebelles...pour enlever Lansana Conté » dit Aboubacar Sidiki Diaby

ag-rpg-aboubacar-sidiki

L’assemblée ordinaire du parti au pouvoir, le RPG arc en ciel ce samedi, 23 février 2019 a été marquée par des révélations. Le président du parti COMUNA (Conseil Militaire pour l‘Unité Nationale) Aboubacar Sidiki Diaby, un ex-officier des forces armées a déclaré être celui qui était à la tête des rebelles qui devraient venir déloger feu général Lansana Conté de son fauteuil.

C’est une assemblée générale ordinaire pas comme les autres. Celle-ci rime avec révélations. Aboubacar Sidiki Diaby président du  COMUNA, qui regroupe en son sein les militaires retraités notamment le colonel Yaya Sow, a levé le voile sur une partie de l’histoire guinéenne qui était jusque là inconnue par de nombreux guinéens. Il a annoncé qu’il était le chef des rebelles qui devraient rallier Conakry afin de chasser feu général Lansana Conté au pouvoir

« En 1985, lors qu’il ya eu le coud d’Etat de Diarra Traoré,  moi j’ai quitté Conakry sur les rails à pied jusqu'à Kankan. De Kankan, je me suis rendu à Bamako en république du Mali. Le président Moussa Traoré m’a accordé l’asile politique. C’est de là bas où j’ai lancé un appel à tous les militaires rescapés de 1985, pour que nous mettions en place un mouvement militaire pour venir renverser le régime militaire de Lansana Conté. C’est moi qui était le chef des rebelles  qui devraient venir attaquer la Guinée pour enlever Lansana Conté à la tête de la Guinée », a expliqué l’Ex-officier  Aboubacar Sidiki Diaby

Plusieurs chefs d’Etat de la sous région étaient favorables donc à un putsch en Guinée contre général Lansana Conté. Beaucoup d’entre eux ont apporté leur soutien au mouvement qui était conduit par Aboubacar Sidiki Diaby

« Beaucoup de chef d’Etat de la sous région nous ont apporté leur soutien. Parce que tous les amis du défunt président Ahmed Sékou Touré (Paix à son âme) n’étaient pas content que l’armée ai pris le pouvoir en Guinée. Donc,  ils nous ont soutenu pour venir renverser le pouvoir du général Lansana Conté », indique t-il.

Selon l’Ex-officier, seul le Pr Alpha Condé qui n’admettait pas cette idée de coup d’Etat. Il signale, cependant, que ce dernier a souhaité battre feu général Lansana Condé à travers des élections

« Le professeur Alpha Condé, de la France, a entendu parler de notre groupe. Il a envoyé un émissaire pour nous rencontré à Bamako. Il (l’émissaire) nous a pris à Bamako, il nous a amené à Abidjan, on n’a rencontré le Pr Alpha Condé le 26 septembre 1987. Il était à la tête du MND, moi j’étais à la tête du COMUNA (Conseil  Militaire pour l’Unité Nationale). Il a dit qu’il est contre un pouvoir militaire mais il veut renverser Lansana Conté par les urnes, par la voie démocratique. C’est le Pr Alpha Condé qui nous a mis dans son école, il a enlevé le pouvoir dans notre tête », a déclaré Aboubacar Sidiki Diaby.

Il faut rappeler, que le COMUNA qui regroupe les anciens militaires et les familles des anciens militaires, se fond désormais dans le RPG arc en ciel.

N’Famoussa Siby 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos