En ligne (connectés) : 0 21

Le Salon du livre à Paris clôture avec le prix littéraire de la presse panafricaine !

prix-presse-panafricaine

Le PRIX LITTERAIRE DE LA PRESSE PANAFRICAINE est un Prix littéraire crée par le Collectif des Journalistes de la Presse Panafricaine.

Ce prix est le fruit d’une réflexion !

L’immense auteur nigérian Chinua Achabe aimait à dire :

"Tant que les lions n'auront pas leurs propres historiens, l'histoire de la chasse glorifiera toujours le chasseur"

C’est ce qui nous a inspiré pour créer ce Prix littéraire du Collectif des Journalistes de la Presse Panafricaine.

Le palmarès a été dévoilé le dimanche 17 mars 2019 à 15h30 sur le podium du pavillon Ile de France du Salon Livre Paris par Louis Keumayou, Président du Club de l’Information Africaine.

Après consultation, le Collectif des Journalistes de la Presse Panafricaine a énoncé le  palmarès pour le millésime 2019.

  1. - prix Auteur Africain catégorie femme : Djaïli Amadou Amal (1) pour « Munyal, les larmes de la patience », éditions Proximité
  2. - prix Auteur Africain catégorie homme : Armand Gauz pour "Camarade Papa", éditions Le Nouvel Attila
  3. - prix catégorie Bande Dessinée : "Les Dessous de Pointe Noire" , Koutawa Hamed Prislay – KHP - , éditions L'Harmattan
  4. - prix catégorie Beau Livre : "Kankan Nabaya, ville de l'hospitalité Guinée", Catherine et Bernard Desjeux, éditions Grandvaux
  5. - prix meilleur stand africain du Salon Livre Paris : Eburnie Editions

prix-munyal-stand

prix-dessous-pointe-noire-arme

Ainsi, après Venance Konan distingué en 2018 dans la catégorie homme pour

"Si le Noir n'est pas capable de se tenir debout, laissez-le tomber",

c'est à nouveau un auteur ivoirien qui est récompensé .Et à la suite d’Honorine Ngou, auteure-éditrice à Libreville au Gabon,, c’est une auteure camerounaise qui est distinguée.

Dans le même temps a été saluée la mémoire de Bernard Dadié, père de la littérature moderne ivoirienne, dont la plume s'est arrêtée le 9 mars dernier.

Ce grand écrivain restera le père de la littérature ivoirienne moderne !

"...Je suis le ciseleur des nuits étoilées, l’orfèvre des jours.J’ai pour messagers les aurores et l’arc-en-ciel des heures calmes..." ecrivait Bernard Binlin Dadié.

L'évènement en images :

prix-munyal-sansy

Sansy KABA, DG Harmattan Guinée et Djaïli Amadou Amal (1) pour « Munyal, les larmes de la patience », éditions Proximité

prix-dessous-pointe-noire-stan

"Les Dessous de Pointe Noire" , Koutawa Hamed Prislay – KHP - , éditions L'Harmattan

prix-kankan-nabaya

"Kankan Nabaya, ville de l'hospitalité Guinée", Catherine et Bernard Desjeux, éditions Grandvaux

// Par Olivier THIBAUD


(1) Djaïli Amadou Amal est une écrivaine camerounaise originaire de Maroua, engagée contre les discriminations sociales et la condition de la femme dans le Sahel.Son roman  « Munyal, les larmes de la patience », paru en 2017 chez Proximité, traite des questions des violences conjugales dans les mariages polygamiques. Ce roman lui permet, une fois de plus, d'irriguer de sa sensibilité le rude combat de l'émancipation de la femme dans le Sahel et en Afrique.Djaïli est par ailleurs finaliste du Prix Orange

(2) du Livre en Afrique dont le jury final désignera un(e) lauréat(e) parmi les six finalistes le 23 mai prochain à Yaoundé au Cameroun.(2) Le Prix Orange du Livre en Afrique est le nouveau prix qui récompense un roman écrit en langue française et publié entre le 1er janvier 2017 et le 30 octobre 2018 par une maison d'édition basée sur le continent. La Fondation Orange est engagée dans trois domaines de mécénat : éducation, santé et culture.


A propos de l'auteur :

224infos