En ligne (connectés) : 0 19

Le tacle de Djibril Firawa Touré : « COCAN 2025, un comité sans valeur devant les acteurs du football guinéen»

cocan-comite

La République de Guinée est un pays où la reconnaissance et la récompense sont des péchés. Cette triste réalité empêche notre pays de se développer à l'image de nos voisins de la sous région.

Parlons du COCAN 2025 avec son comité de pilotage sur le plan national. Il faut d'abord préciser que le Premier Ministre, Docteur Ibrahima Kassory Fofana a violé le Décret D/2019/067/PRG/SGG du 25 Février 2019, dans son article 5. Ce décret indique que l'organe exécutif du COCAN 2025 est composé comme suit :

1-Un Président = Le Ministre des Sports 

2-Premier Vice Président = Une ancienne gloire du football guinéen 

3-Deuxième Vice Président = Président de la Fédération Guinéenne de Football 

4-Un conseiller spécial désigné par le COCAN 2025.

Première violation, c'est la désignation de Fadi Wazni ( Premier Vice Président ) qui n'est pas un guinéen, à plus forte raison une ancienne gloire du football guinéen. Un fait très grave à dénoncer, car le décret du Président de la République a été bafoué par certaines personnes. Et pire ce monsieur n'a rien fait pour le football guinéen. 

Les mécènes du football guinéen KPC, Bouba Sampil, Almamy Sylla et Docteur Minkailou Sampou sont ignorés lors de la mise en place de ce Comité d'Organisation de la Coupe d'Afrique des Nations 2025. Qui peut parler du football guinéen sans associer ces messieurs qui se battent pour changer le niveau de ce sport roi chez nous ?

Pour ce qui s'agit du Président de la Fédération Guinéenne de Football, Antonio Souaré, c'est une ingratitude envers ce monsieur. À part le Président de la République, aucun guinéen ne doit porter la voix du football guinéen devant Antonio Souaré. Depuis combien de temps le championnat guinéen est financé par cet homme ? La dernière performance de nos équipes nationales est le résultat de ses efforts. Il faut un roman pour citer tous les gestes d'Antonio Souaré pour le développement du sport en Guinée. 

À la place du Ministre Sanoussi Bantama Sow, je ne vais pas accepter de tomber dans un jeu pareil après avoir reconnu les efforts d'Antonio Souaré à Yorokoguiya et au stade de Nongo .

Si ce n'est pas la particularité des réalités guinéennes, le Ministre Sanoussy Bantama Sow ne peut pas prendre la tête du COCAN 2025 devant le premier bailleur du football guinéen, Antonio Souaré. Et surtout ne pas politiser le football guinéen qui est sur une très bonne dynamique. Donc les jeunes militants doivent se calmer et comprendre que le monde du football est loin de leur terrain politique.

Le stade et le Centre Technique de Nongo sont restés combien d'années dans les oubliettes ? Il a fallut Antonio Souaré pour changer les choses. Alors soyons réalistes, car Dieu même n'aime pas l'ingratitude. 

J'invite le Président de la République a prendre ses responsabilités en limogeant ce fameux COCAN dont certains ont annoncé leurs démissions.

Libre expression par Djibril Firawa Touré


A propos de l'auteur :

224infos