En ligne (connectés) : 0 17

Banakoro/Saccage des installations de Guiter-Mining: Le procureur indexe Amadou Damaro dans la libération du Sotikèmo

guiter-banankoro

Yaya Kaïraba Kaba,  procureur général près la cour d’appel de Kankan a fait des révélations sur  Amadou Damaro Camara, président du groupe parlementaire dans la libération des présumés auteurs d’incendie volontaire des installations de la société  Guiter Mining, dans la sous-préfecture de Banakoro.

« Le 19 janvier 2019, Amadou Damaro s’est rendu à mon bureau. Il m’a dit M. le procureur général, le Président de la république a ordonné de mettre en liberté les interpellés de Banakoro. Est-ce que vous les avez libérés ? J’ai dit non. Je n’ai pas reçu cette instruction et je ne pense pas que le Président de la république puisse s’adresser directement à moi sans passer par mon ministre. Il m’a dit vous allez recevoir des instructions de votre ministre mais en attendant je suis là, il faut procéder à la mise en liberté immédiate. J’ai dit à Damaro que je ne le ferais pas sans instruction de mon ministre »,  a expliqué le procureur général près la cour d’appel de Kankan.

guiter-banankoro-camion-feu

Concernant la libération du Sotikèmo de Banakoro qui est aussi inculpé dans cette affaire d’incendie volontaire, le procureur général pointe un doigt  accusateur sur le président de la majorité à l’Assemblée nationale .

« Le Sotikèmo a deux noms dans la bouche. Le Président de la république et Amadou Damaro.  Il s’oppose à l’autorité de l’État et dit qu’en tant qu’il est membre du RPG et Sotikèmo de Banakoro, aucun membre du RPG ne répondra à la justice. Je suis tombé de nuit qu’après son arrestation, il a été libéré par les actions répétées de l’honorable Damaro qui s’est rendu à la gendarmerie>>, a ajouté le magistrat.

Pour rappel,  en 2018,  les engins de la société Guiter Mining ont été incendiés par un  groupe d’individus en colère à Banakoro, entraînant des dégâts matériels importants.

Après avoir esquivé plusieurs convocations de la justice,  Elhadj Mamady Diawara, Sotikèmo de Banakoro a été mis aux arrêts samedi  30 mars 2019 à Conakry puis relaché quelques jours lorsqu’il était venu rencontrer des hautes personnalités pour la libération d’un autre accusé dans la même affaire.

guiter-banankoro2-camion-feu

// avec kalenews

A propos de l'auteur :

224infos