En ligne (connectés) : 0 58

Au Sénégal, le président Macky Sall va supprimer le poste de Premier ministre

president-macky-sall

Le président Macky Sall a annoncé samedi que le Sénégal adoptera un régime présidentiel. En supprimant la fonction de Premier ministre, le chef de l'Etat aura une prise directe sur les politiques publiques.

Quatre jours après le début de son second mandat, le président Macky Sall a décidé samedi d’entamer une réforme des institutions du Sénégal et de supprimer la fonction de Premier ministre pour établir un régime de type présidentiel.

Le président sénégalais

"a jugé approprié de reconsidérer le niveau que constitue la fonction de Premier ministre pour être lui-même au contact direct avec les niveaux administratifs chargés de la mise en oeuvre" de ses politiques, a déclaré en direct à la télévision l'actuel secrétaire général de la République, Maxime Jean Simon Ndiaye.

Le président, qui se définit comme un libéral social, a reconduit samedi son Premier ministre depuis 57 mois, Mahammed Boun Abdallah Dionne, et l’a chargé de constituer un gouvernement "resserré" et "recentré sur les missions essentielles de l'Etat".

Mais ce n’est pas la première fois que le Sénégal décide de supprimer le poste de Premier ministre.

La première fois, ce fut juste après la crise que le pays avait connu, avec la dualité au sommet de l’Exécutif entre Senghor et Mamadou Dia. Victorieux de ce duel, Senghor décida de supprimer l’institution primatoriale.

Le Sénégal restera, après cela sans Premier ministre entre  1963 et 1970. En 1970, le président-poète décida de nommer Abdou Diouf au poste de Premier ministre. Poste qu’il va occuper pendant 10 ans, c’est à dire de 1970 à 1980.

Arrivé au pouvoir en 1981, Abdou Diouf va tenter le coup en 1983. Habib Thiam qui était le premier ministre sera écarté au profit de Moustapha Niasse. Ce dernier cumula ainsi le poste avec son portefeuille des affaires étrangères. Il présentera rapidement, par la suite un projet de réforme constitutionnelle à l’Assemblée nationale, avant de redevenir simple ministre des affaires étrangères.

Pour cette fois, c’est Mahammed Boun Abdallah Dionne qui va cumuler, pour quelques semaines encore son poste de Pm à celui de secrétaire général de la présidence de la République. Il va  présenter, dans quelques jours un projet de réforme constitutionnelle à l’Assemblée nationale pour se concentrer uniquement sur son travaille à la présidence.

Il faut juste ajouter que Senghor et Abdou Diouf qui avaient, dans le passé supprimé le poste de premier ministre, l’ont rétabli par la suite. Est ce que Macky va faire de même?

Wait and see..


A propos de l'auteur :

224infos