En ligne (connectés) : 0 38

Kadiatou Bah traite les membres du SLECG version Aboubacar Soumah de «diables», de «troubadours préparés»

kadiatou-bah

C’est une déclaration qui ne passe pas inaperçue. La secrétaire générale Kadiatou Bah du  SLECG version 2 n’a pas été tendre avec le SLECG version Aboubacar Soumah.

Dans sa déclaration, dame Kadiatou Bah a traité de diables Aboubacar Soumah et ses compagnons qui menacent d’aller à une nouvelle grève dans les jours à venir si et seulement si le ministre de l’enseignement supérieur Yéro Baldé n’applique pas les points issus de l’accord du 10 janvier dernier. Kadiatou Bah s’est exprimé en ces termes.

« Le bureau exécutif national du SLECG tirant les leçons du brouhaha inutile et des vociférations sans venin entourant cette déclaration de retrait du processus de recensement, Invite les respectables enseignants et chercheurs de Guinée à la retenue et à la compréhension, mesurant les méfaits des griffes de Satan et la hantise sous lesquels ces diables veulent les conduire alors qu’ils sont incapables de produire le moindre résultat pour leur bien-être. Qu’ils comprennent que toute cette lutte vouée à l’échec est une entreprise fomentée par un clan de gens sans foi ni loi », a déclaré la secrétaire générale.

Poursuivant, elle invite les parents d’élèves à ne jamais accepter cette nouvelle menace de grève du SLECG d’Aboubacar Soumah. Grève qui risquerait d’entraver sérieusement le système éducatif guinéen, à nouveau. Et au gouvernement de ne jamais céder au populisme de ceux qu’elle qualifie de troubadours.

« Le Bureau Exécutif du SLECG Invite les parents d’élèves à comprendre que celui qui sabote l’éducation et la formation de leurs enfants ne peut en aucune façon être leur ami. Car, nous investissons tous dans la progéniture, dans l’espoir qu’elle réussisse et nous prennent en charge pendant nos vieux jours. Il demande au gouvernement de ne plus céder au populisme de ces troubadours préparés pour perturber les grandes réformes engagées dans le système éducatif. Ils ne représentent rien sur l’échiquier syndical guinéen », signale Kadiatou Bah

En tout cas le SLECG version Aboubacar Soumah est déterminé à faire appliqué tous les points issus de l’accord du 10 janvier dernier et aller jusqu’au bout avec le recensement des enseignants engagé depuis quelques temps.

N’Famoussa Siby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos