En ligne (connectés) : 0 37

MATD : Remise officielle du rapport final d’audit du fichier électoral

matd-fichier-electoral

La 26ème session du comité de suivi de l’accord politique du 12 octobre 2016 s’est tenue ce lundi 15 avril 2019 dans la salle de réunion du ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation. C’était sous la conduite de son président, le Général Bouréma Condé, en présence des représentants de la Mouvance présidentielle, de l’Opposition républicaine, de l’Alliance républicaine (UFR et ses alliés), de la CENI, de la société civile, des partenaires techniques et financiers.

Au cours de cette 26ème session, il a été essentiellement question de la mise à disposition, de façon officielle, du rapport final d’audit du fichier électoral aux différents acteurs. Le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, le Général Bouréma Condé, par ailleurs président du comité de suivi de l’accord politique du 12 octobre 2016, a mis l’occasion à profit pour inviter toutes les parties prenantes au dialogue à examiner attentivement les recommandations dudit rapport. Des recommandations qui, a-t-il souhaité, permettront d’assainir le fichier électoral en le rendant plus performant et consensuel, comme cela a été recommandé par l’accord du 12 octobre 2016. Il rappellera que c’est en prélude au lancement proprement dit des travaux de l’audit, que le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) avait mis en place un comité technique pour faire un travail préparatoire. Un comité composé de dix (10) membres : 1 de la Société civile, 1 de l’Administration, 2 de la CENI, 3 des trois groupes parlementaires, 1 de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), 1 du PNUD et 1 de l’Union européenne. Des experts internationaux ont par la suite été recrutés pour faire l’audit.

Prenant la parole, le président de la Commission nationale électorale indépendante (CENI), Me Amadou Salif KEBE, s’est réjoui de la participation de son institution aux travaux de la 26ème session du comité de suivi, après la récente série de rencontres avec les acteurs politiques et les partenaires techniques et financiers. Il est revenu sur les propositions et autres suggestions que la CENI a eu à faire dans le cadre de l’organisation des futures élections en Guinée : introduction de la technologie ; renforcement des capacités des personnes travaillant dans les différentes structures de la CENI ; mise à jour de la charte des partis politiques. En conclusion, Me KEBE a réitéré le ferme engagement de l’organe de gestion des élections en Guinée à conduire, dans l’intérêt de la nation tout entière, un processus électoral inclusif, transparent et apaisé.

Il y a eu ensuite des échanges fructueux autour du processus électoral et de la situation sociopolitique qui prévaut dans le pays. Des observations sont venues de des représentants de toutes les parties prenantes au dialogue : mouvance présidentielle, opposition républicaine, alliance républicaine, société civile, communauté internationale. Toutes les questions soulevées ont été répondues de façon satisfaisante par le président du comité de suivi du dialogue politique, le général Bouréma Condé, qui, après avoir remercié les participants au nom du chef de l’Etat et du Premier ministre, a annoncé une nouvelle session pour la semaine prochaine.

Service Communication du MATD


A propos de l'auteur :

224infos