En ligne (connectés) : 0 21

MATD /Comité de suivi : la CENI présente 77 recommandations dans l’audit du fichier électoral

matd-ceni

Ce vendredi 19 avril 2019, la salle de réunion du ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation a servi de cadre à la 27ème session du comité de suivi de l’accord politique du 12 octobre 2016. C’était sous la conduite de son président, le Général Bouréma Condé, en présence des représentants de la Mouvance présidentielle, de l’Opposition républicaine, de l’Alliance républicaine (UFR et ses alliés), de la CENI, de la société civile, des partenaires techniques et financiers.

Au cours de cette 27ème session, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a présenté la totalité des recommandations des experts qui ont procédé à l’audit du fichier électoral.  Une présentation qui, comme il fallait s’y attendre, a fait réagir, dans un climat bon enfant, les différentes parties prenantes au dialogue.

Boubacar Barry, vice-président de l’UFR, a, au nom de sa formation politique, souhaité que ces recommandations soient mises en œuvre rapidement et qu’elles soient prises en compte dans le cadre de la révision du ficher électoral. Il a reconnu par ailleurs que les résultats de l’audit ont été satisfaisants.

L’honorable Mamadou Cellou Baldé de l’UFDG a abondé dans le même sens, tout en insistant sur la nécessité de faire passer les électeurs guinéens, dans leur totalité, devant la machine en vue d’une confirmation. Il ajoutera que son parti a des recommandations qui s’adossent à celles des experts, et qu’ils vont faire parvenir au comité de suivi par écrit.

L’honorable Amadou Damaro Camara, président du groupe parlementaire RPG Arc-en-ciel, s’est réjoui, pour sa part, de cette présentation, par la CENI, des forces et faiblesses des recommandations sur le fichier. Il fera observer que s’il y a des anomalies, ce ne sera que les résultats cumulés des ratés constatés dans le processus électoral depuis 2002.

Me Amadou Salif KEBE, le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), s’est lui aussi félicité de cette présentation des recommandations des experts aux acteurs du processus électoral. Il dira que les 77 recommandations seront appliquées à court, moyen et long terme.

Dans son intervention, le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, le Général Bouréma Condé, par ailleurs président du comité de suivi de l’accord politique du 12 octobre 2016, rappellera que l’un des points phares du dialogue politique inter-guinéen de 2016 portait sur l’audit du fichier électoral. Les acteurs politiques, on le sait, s’étaient mis d’accord pour aller aux élections communales du 4 février 2018 avec le fichier déjà existant. Mais pour les législatives et la présidentielle à venir, il a été recommandé d’élaborer un nouveau fichier électoral qui prenne en compte les corrections que les experts auront faites au cours de l’audit du fichier.

Monsieur le ministre s’est dit heureux du fait qu’unanimement le fichier audité ait été jugé satisfaisant par toutes les parties prenantes au dialogue politique. Il a toutefois relevé que nonobstant cette unanimité, il leur a été demandé de retourner à leur base, pour mettre de façon bien agencée toutes leurs interventions et observations sur papier. Il reviendra alors au comité technique de la CENI d’en prendre compte.

« C’est une journée bien remplie. Les Guinéens attendent de tous leurs vœux que la classe politique guinéenne se retrouve dans ce genre de climat d’apaisement par rapport aux enjeux qui interpellent le peuple de Guinée tout entier, qui n’a besoin que de paix et de quiétude sociale. », A-t-il conclu.

Service Communication du MATD


A propos de l'auteur :

224infos