En ligne (connectés) : 0 25

Plénière : Cellou Dalein Diallo « c’est un parjure de vouloir modifier cette constitution »

cellou-sindigne

Les membres de l’opposition républicaine étaient réunis autour du chef de file lors de la plénière organisée au QG de l'UFDG à Hamdallaye CBG dans la commune de Ratoma. Une occasion pour les membres de cette opposition de se prononcer sur les sujets saillants de la vie sociopolitique de notre pays.

Après plusieurs discussions  en interne, les membres de l’opposition républicaine ce sont adressés aux journalistes présents pour le compte rendu. C'est le chef de file de l’opposition guinéenne Cellou Dalein Diallo et président de l'UFDG qui va prendre la parole.

Au cours des nombreux points discutés, la problématique de la nouvelle constitution qu'ambitionnent les membres de la mouvance présidentielle était au centre des débats. Pour Cellou Dalein Diallo, il est hors de question de changer la constitution actuelle car le président de la République a juré sur celle là lors de son élection.

« C’est cette constitution qui a permis à Mr  Alpha Condé d'être président de la république, c'est sur elle qu'il a prêté serment et ce serment disait qu'il jure de respecter et de faire la constitution.  C'est un parjure de sa part de vouloir modifier cette constitution pour s'octroyer une présidence à vie », a déclaré Cellou Dalein Diallo.

Poursuivant, le président de l'UFDG indique que le pouvoir en place va faire un forcing pour obtenir un troisième. Il explique cependant, les stratégies qu'ils adopteront pour avoir un troisième mandat.

« il compte sur deux outils, le premier c'est la corruption. Ils ont amassé beaucoup d'argent qu'ils sont entrain de distribuer, de financer des manifestations tendant à faire croire à l'opinion internationale que les guinéens veulent un troisième mandat. L'autre outil sur lequel il compte, c'est la répression, mais là il se trompe. Les forces de défense et de sécurité sont constituées de guinéens qui auront le soucis de faire de la Guinée une république, où la constitution et les lois sont respectées. Dans tous les cas le peuple de Guinée se lèvera comme un seul homme pour dire non à cette velléité anticonstitutionnelle de M. Alpha Condé et de son clan », a expliqué le président de l'UFDG sur un ton ferme.

L’opposition républicaine exige que l’interdiction des manifestations soit levée par le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation Bouréma Condé.

N'Famoussa Siby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos