En ligne (connectés) : 0 18

Journée Mondiale de la Liberté de la Presse : un diagnostic sur l’évolution de la liberté de la presse en Guinée

diagnostic-liberte-presse

La Guinée à l'instar des autres nations célèbre ce vendredi, 3 mai 2019 la journée Mondiale de la Liberté de la Presse dans un réceptif hôtelier de la place. L’objectif de la célébration de cette journée est de permettre aux acteurs évoluant dans ce domaine de faire le diagnostic sur la liberté de la presse en Guinée. Cette rencontre qui a rassemblé journalistes, patrons de presse, associations de presse, membres du gouvernement a été présidé par le ministre de l’industrie et les PME Tibou Camara.

La célébration de la Journée Mondiale de la Liberté de la Presse a été instaurée par l’organisation des nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) en 1993.  La 26eme  journée mondiale de la liberté de la presse  est célébré en Guinée sous le thème

« le rôle des médias dans le renforcement de la démocratie ».

Cette journée permet aux acteurs professionnels des médias de faire un diagnostic sur la liberté de la presse en Guinée.

Dans son discours, le porte parole des associations de presse a fait l’état des lieux de la presse guinéenne.

« En Guinée, nous croyons plus que jamais qu'il y a besoin de soutenir les hommes et femmes de médias qui vivent les heures extrêmement difficiles dans l’exercice de leur métier tant sur le plan matériel que sécuritaire. Les médias en tant que entreprise ne font pas exception à cette précarité indescriptible qui tir vers le bas et menace de façon sérieuse la continuité et la lucidité dans la pertinence des structures de presse. Le montant trop élevé de la redevance annuelle, l’étroitesse de la subvention accordée aux médias privés qui a été rabotée à l’extrême passant de 5 milliards 224 millions en 2018 à seulement 3 milliards en 2019… », A déploré entre autres Amadou Tam Camara avant d'inviter l’État à tout mettre en œuvre pour la construction d’une maison de la presse digne de nom.

diagnostic-liberte-presse-tham

Pour sa part, le ministre de l’information et de la communication s'est réjouit de la célébration de cette journée en Guinée surtout s’est accentué sur l’importance du thème retenu

«  en organisant cette journée, le gouvernement exprime son attachement à ses valeurs déclarées dans le système des nations unis. Cette préoccupation justifie le choix du thème de cette journée qui porte dur la responsabilité du journaliste dans le traitement des informations  relatives au renforcement de la  démocratie notamment dans l’environnement numérique », a déclaré le ministre Amara Somparé.

Le ministre Tibou Camara qui a représenté le premier ministre chef du gouvernement a invité les journalistes à plus de responsabilité dans le traitement des informations afin de promouvoir  la construction de la démocratie et  la préservation de la paix en Guinée.

« La presse est  dans un pays ce que la météo est pour le temps. Ça veut dire qu’à travers la presse, on peut connaitre l’état de l’opinion d’un pays et on peut aussi mesurer l’image et la crédibilité des dirigeants d’un pays. Cela veut dire que la presse a un rôle essentiel dans la promotion aussi bien des valeurs démocratiques  que de l’image de marque et de la réputation d’un pays. C’est pourquoi le gouvernement, a travers le premier ministre, et avec bien sur les orientations du chef de l’Etat, souhaite accompagné la presse parce qu’il est de sa responsabilité de le faire en tant que acteur majeur dans notre pays en général et en essentiel à la vitalité de notre démocratie », a souligné Tibou Camara le ministre de l’industrie et des PME.

N’Famoussa Siby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos

Advert your product, company here 728x90