En ligne (connectés) : 0 20

Kindia/Condamnation des membres du FNDC : « C’est un scandale », selon Aliou Bah

aliou-bah-model

Suite à la condamnation des membres du Front National pour la Défense de la Constitution à Kindia ce mardi, nombreux sont les acteurs politiques, membres de la société civile qui sont montés au créneau pour condamner cet état de fait. C’est le cas notamment de Aliou Bah le président du MoDeL et membre du Front national pour la défense de la constitution (FNDC).

Les condamnations se multiplient au lendemain du verdict dans le procès des jeunes arrêtés à Kindia dans le cadre de la manifestation contre un troisième mandat pour le président Alpha Condé. Ces jeunes au nombre de (7) récoltent  chacun trois mois de prison et au paiement d’une amende de cinq cent mille francs guinéens.

Joint par notre rédaction, Aliou Bah le président du parti MoDeL et membre du FNDC estime que cet acte est inadmissible et que cela dénote que le pouvoir Alpha Condé  est dans une dérive totalitaire.

« C’est un scandale mais ça ne nous surprend pas parce que ce régime s’est inscrit systématiquement dans l’imposture. Si en Guinée c’est ceux qui  sont les défenseurs de la légalité, ceux qui sont les défenseurs de la constitution et du droit c’est ceux là  qui sont mis  en prison, dans les conditions expéditives avec un procès digne d’un régime d’apartheid, où un président qui dit avoir mené un combat pour la démocratie, la défense des droits de l’homme et de toutes les valeurs, ça montre encore une fois qu’Alpha Condé n’a jamais été un homme de conviction. Il a trompé ceux qui ont cru en lui, il a tronqué même son histoire. C’est inadmissible, ça montre combien de fois la Guinée est dans une dérive totalitaire », a signalé Aliou Bah.

Poursuivant, il soutient que le FNDC ne sera pas bras croisés, les dispositions nécessaires seront prises dans les jours  à venir  en vue de mettre un terme à cette situation qu’il qualifie d’imposture.

« Le FNDC, nous nous battrons corps et âme et  tous ceux qui sont déterminés à le faire, aujourd‘hui, sont au sein de cette plate forme. Nos seulement nous mobilisons nos avocats mais aussi nous prendrons toutes les dispositions utiles dans les prochaines jours pour que cette imposture là prenne fin », conclu Aliou Bah.

N’Famoussa Siby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos