En ligne (connectés) : 0 20

Projet de nouvelle constitution : « la constitution actuelle n’est pas référendaire », dit Mohamed Cherif

image-anc

Les structures qui militent pour une nouvelle constitution se multiplient sur le terrain. L’Alliance pour la Nouvelle Constitution se fait aussi entendre. C’était à l’occasion d’une conférence de presse organisée ce mercredi, 22 mai 2019, à la maison commune des journalistes à Kipé dans la commune de Ratoma.

Pour cette autre structure, la Guinée a besoin d’une nouvelle constitution. L’Alliance pour la Nouvelle Constitution estime que la constitution actuelle est illégitime, en ce sens qu’elle n’est pas référendaire.

« Depuis l’arrivée des militaires au pouvoir, nous avons mis de côté la loi fondamentale, les guinéens ont été invités à pouvoir rédiger une constitution dans des conditions qui ne respectent pas réellement  les aspirations du peuple. Pour nous, toute constitution doit être référendaire et du moment où elle n’est pas référendaire nous disons qu’il n’est pas essentiel que nous puissions nous reconnaitre dans cette constitution », a déclaré  le coordinateur de l’ANC Mohamed Cherif.

Le coordinateur de l’Alliance pour la Nouvelle Constitution poursuit son intervention en soulignant que les acteurs qui ne sont pas pour la nouvelle constitution sont libres de faire valoir leur position, faisant ainsi allusion au Front pour la Défense de la Constitution.

« Nous pensons que le Front est dans sa légitimité. C’est des citoyens guinéens que nous respectons parce qu’ils sont dans leur légitimité. Et nous aussi, nous sommes dans notre légitimité de pouvoir  aussi soutenir ce que nous trouvons essentiel pour notre peuple. C’est en cela que nous marquons notre détermination, notre volonté voire même notre engagement à pouvoir conduire ce projet à ce qu’il soit adopté et compris de tous les guinéens », ajoute Mohamed Cherif.

Il faut noter que le débat sur la nouvelle constitution a pris une nouvelle tournure en Guinée depuis que le parti au pouvoir (RPG arc en ciel) a exprimé clairement sa volonté de mettre en place une nouvelle loi fondamentale.

A travers cette nouvelle constitution, plusieurs acteurs redoutent un boulevard pour un mandat de plus pour le président Alpha Condé.

N’Famoussa Siby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos