En ligne (connectés) : 0 17

Nouvelle constitution : les déçus et frustrés disent non au projet de la nouvelle constitution

Decus

Le mouvement des déçus et  frustrés du régime  Alpha Condé était devant les journalistes ce lundi, 17 juin 2019 à la maison de la presse. Cette structure a mis l’occasion à profit pour expliquer pourquoi le chef de l’Etat Alpha Condé, ne peut pas changer la constitution actuelle et annoncer leur adhésion au Front National pour la Défense de la Constitution.

Le président Alpha Condé ne peut pas changer la constitution actuelle. C’est du moins l’annonce faite par le président du Mouvement des déçus et  frustrés du régime Alpha Condé. Selon le président Thierno Oumar Camara, ce serait un parjure si le président Alpha Condé change la constitution actuelle.

«  Sur le plan de la légalité, il est empêché s’il le fait ce serait un parjure et aussi sur le  plan de la morale parce qu’il a signé avec nous un document où il s’engageait personnellement à ne pas changer cette constitution. Je pense qu’il était opportun de le faire savoir », a expliqué le président du MODEF.

Poursuivant, le leader des déçus et frustrés souligne que la révision constitutionnelle n’est rien d’autre que la promotion du troisième mandat.

« Aujourd’hui on veut nous faire croire que la révision constitutionnelle qui nous ai proposé n’a rien à voir avec le troisième mandat. Mais on veut berner qui ? S’ils sont sincères et que ça n’avait rien à voir,  qu’on nous montre aujourd’hui le projet », dit-il.

Dans ce document dont fait allusion le président des déçus et  frustrés, le président Alpha Condé s’engage a organisé un referendum pour rendre légitime la constitution votée par le CNT.

Doc2

Doc1

Le président des déçus et  frustrés invite, ce pendant, les membres du CNT à sortir de leur silence afin de défendre la constitution qu’ils ont mis en place.

« Quand je vois ce qui se dit, ce qui s’écrit sur eux, je trouve que c’est vraiment dommage que les gens se permettent d’écrire des choses comme ça sur le CNT. Considéré que le CNT était un ramassé de personnes  venues de tout bord, c‘est vraiment gros. Et puis, en plus je pense qu’ils devaient  défendre leur travail, ils devaient défendre cette constitution, surtout que la présidente à l’époque est encore aujourd’hui  présidente d’une institution républicaine notamment le CES », a déclaré Thierno Oumar Camara.

Le mouvement des déçus et frustrés a annoncé son adhésion aux FNDC afin de lutter efficacement contre la mise en place d’une nouvelle constitution en Guinée.

N’Famoussa Siby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos