En ligne (connectés) : 0 32

Nouvelle constitution : Makanéra Kaké persiste « Je crois qu’il faut qu’on accepte d’aller au référendum »

makanera-kake

La mise en place d’une nouvelle constitution continue d’alimenter le débat politique en Guinée. Le président du parti  Front National pour le Développement (FND) Alhoussein Makanera Kaké reste droit dans ses bottes. L’ancien porte parole de l’opposition guinéenne persiste et signe la mise en place d’une nouvelle constitution n’est nullement interdite.

Makanéra Kaké estime que l’opposition devrait plutôt s’occuper de la transparence du referendum pour la nouvelle constitution au lieu de s’opposer à la mise en place de celle-ci. Il a fait cette annonce sur sa page.

La démocratie n’est pas faite pour nous diviser. L’élaboration d’une nouvelle constitution n’est interdite nulle part. Comment des guinéens peuvent-ils se permettre de qualifier d’apatrides ceux qui défendent le projet de nouvelle constitution ?

L’opposition parle tellement mal de ce projet qu’aucune institution ne peut la soutenir dans son combat. Aucun démocrate ne peut dire qu’il est opposé à l’idée d’un référendum. L’opposition, si elle tenait à aider la Guinée, devrait exiger la transparence dans l’organisation du référendum. Passer son temps à dire qu’il n’y aura pas de référendum constitutionnel, c’est insensé. Je crois qu’il faut qu’on accepte d’aller au référendum.

N’Famoussa Siby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos