En ligne (connectés) : 0 17

Projet de nouvelle constitution : Les femmes du FNDC en cheval de bataille « A bas le troisième mandat »

Femmes-FNDC

Les femmes  membres du Front pour la Défense de la Constitution (FNDC) se sont données rendez vous au siège du parti de l’Espoir pour le Développement National de Lansana Kouyaté. L’objectif de cette rencontre était de permettre une bonne collaboration avec les femmes du parti PEDN dans la lutte contre la mise en place d’une nouvelle constitution.

Elles étaient nombreuses les femmes  du FNDC à rallier le siège du PEDN dans cet après midi.

« A bas le troisième mandat » ; « Vive l’alternance » ; « Amoulanfé » ou encore « A bas une nouvelle constitution », sont entre autres les slogans des femmes de l’opposition membres du FNDC.

La délégation du FNDC conduite par Maimouna Bah Diallo vice présidente du comité national des femmes de l’UFDG a indiqué dans son intervention que la lutte contre la mise en place d’une nouvelle constitution est une lutte citoyenne. Elle invite les femmes à être au devant dans ce combat.

Maimouna-Bah-2

« Nous avons compris que les femmes du PEDN sont avec le FNDC. Nous avons compris que les femmes du PEDN sont engagées. Aujourd’hui les premières victimes de la mauvaise gouvernance de ce régime ce sont les femmes. La lutte que nous sommes entrain de faire est une lutte citoyenne. Nous ne voulons pas un changement de constitution. Nous ne voulons pas le tripatouillage de notre constitution. Et nous savons que le pouvoir est déterminé, aujourd’hui, à changer cette constitution simplement pour donner un troisième mandat à Monsieur Alpha Condé mais amoulanfé », a déclaré Maimouna Bah Diallo.

Sarangbe-2

Au retour, les femmes du PEDN se disent prêtent à accompagner le FNDC dans cette lutte afin de sauver la nation guinéenne.

« Ce peuple vie dans la misère on n’en a marre. Et on nous a parlé de changement. Quel changement ? Alors que le peuple de Guinée croule sous les ordures. Le peuple de Guinée a faim. Le peuple de Guinée n’est pas soigné…Nous, femmes du front nous allons nous battre afin que notre pays sorte de l’ornière », a ajouté Hadja Sarangbè Condé  présidente des femmes du PEDN.

N’Famoussa Siby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos