En ligne (connectés) : 0 24

Dr Ousmane Kaba à propos des résultats du Bac « c’est très inquiétant pour l’avenir de notre pays »

Kaba-Ousamane

Depuis la publication des résultats du baccalauréat session 2019, nombreux sont les acteurs de ce secteur qui se sont prononcés sur le taux de réussite qui est considéré comme une catastrophe (24%). Le président du parti PADES Dr Ousmane Kaba et fondateur d’université s’est prononcé sur les résultats du Baccalauréat Unique session 2019. Selon le fondateur de l’Université Kofi Annan c’est une dégringolade du système éducatif guinéen en général.

Pour cette session 2019, ils sont seulement 24% des candidats qui  sont déclarés admis au baccalauréat Unique. Un taux jugé très maigre par les acteurs du système éducatif guinéen. Dr Ousmane Kaba, président du parti PADES et fondateur d’université indique que cette situation ne date pas d’aujourd’hui.

« Depuis quelques années, on voit la dégringolade  des résultats des examens en Guinée, c’est très inquiétant pour l’avenir de notre pays. Rappelez-vous l’éducation est la pierre angulaire de tout développement économique. Quand on me parle  d’un quart d’admis, moi je pense au trois quarts de déchets,  qu’est ce qu’on va faire de ces milliers d’élèves ? Quels sont les cycles de formation professionnelle ou technique qui sont là pour les récupérer ? Que faisons-nous en tant que nation pour relever ce défit. La guinée, c’est l’un des pays qui a les plus mauvais résultats  de toute la sous région. Et si vous regardez les cinq dernières années,  on voit une baisse continue des résultats du Bac alors ça nous interpelle », indique le fondateur de l’Université Kofi Annan.

Le mal est déjà fait. Il est désormais impératif de soigner le système éducatif guinéen depuis à la base. C’est pour quoi, Dr Ousmane Kaba ne passe pas par le dos de la cuillère, il signale qu’il faut traiter le système par la formation des formateurs et améliorer les salaires des enseignants. Car selon lui, seule la Guinée a le budget de l’éducation  le plus de petit de la sous région ouest africaine.

« Qui sont les responsables ? Que faut-il faire ? Il faut savoir  d’abord que c’est la qualité de l’enseignement  même  qui s’est dégradée. Ça veut dire que nous avons un problème de formation des formateurs. La qualification des enseignants  depuis le primaire. Il faut prendre l’ensemble du système depuis le primaire. Comment nous pouvons améliorer la qualification de nos enseignants, comment nous pouvons recruter les meilleurs enseignants, cela passe par le sérieux dans le travail  mais ca passe aussi par la revalorisation  des salaires  des enseignants depuis le primaire...l’ensemble du système éducatif guinéen ne consomme que 13% de notre budget c’est le taux le plus bas de la sous région. Dans les autres pays,  le système éducatif absorbe 30 à 40% du budget des pays qui nous entoure, le Mali, le Sénégal, la Cote d’ivoire etc ; Donc en Guinée l’éducation n’est pas la priorité  du gouvernement », souligne Dr Ousmane Kaba.

En tout cas l’heure est venue de revoir le système éducatif guinéen si l’on veut sauver l’école guinéenne.

N’Famoussa Siby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos