En ligne (connectés) : 0 18

Bah Oury épouse le discours d’Alpha Condé « Le Président Alpha Condé a prononcé hier soir un discours d'apaisement »

bah-oury

Au lendemain de l’adresse à la nation du président de la République Pr Alpha Condé, nombreux sont les acteurs politiques qui ont commenté le discours du premier magistrat du pays. Notamment le  vice président déchu de l’UFDG, principal parti d’opposition en Guinée, Bah Oury, qui salut un discours d’apaisement.

Le président de la République Pr Alpha Condé a une fois encore laissé planer le doute sur la mise en place d’une nouvelle constitution comme le veut son parti, le RPG arc en ciel. Le locataire du palais sékoutouréyah laisse le soin à son super premier ministre Don Kass de conduire les concertations sur la question.

« Je comprends le débat en cours dans le pays sur tous les sujets de préoccupation y compris la Constitution. Mais, comme je l’ai indiqué auparavant, il ne m’appartient pas de trancher ou de choisir à la place des Guinéens. Avant toute prise de position personnelle, j’ai le devoir d’écouter tout le monde. Pour ce faire, j’instruis le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, d’initier des consultations avec les institutions de la République, les partis politiques, les syndicats, les organisations de la société civile pour recueillir les avis des uns et des autres dans un échange ouvert sur les différentes questions pour que le débat porte sur les arguments et les recommandations », a déclaré le président Alpha Condé.

Un discours que le vice président déchu de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée, Bah Oury apprécie. Il indique que le locataire du palais sékoutouréyah a prononcé un discours d’apaisement contrairement à d’autres qui soutiennent que le président Condé a parlé pour ne rien dire.

« Le Président @PresAlphaConde a prononcé hier soir un discours d'apaisement qui s'articule sur: La nécessité d'organiser les législatives d'ici la fin de l'année d'une part et le lancement par le PM @IbrahimaKFofana d'une concertation inclusive sur la constitution d'autre part », écrit Bah Oury sur Twitter.

N’Famoussa Siby, pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos

Advert your product, company here 728x90