En ligne (connectés) : 0 17

Culture : Dédicace du livre ‘’Âme noir en péril’’ de l’écrivain N'Famara Camara

Ecrivain

‘’Âme noir en péril ‘’ c'est le titre du tout premier roman de l’écrivain N'Famara Camara qui a été dédicacé ce samedi 16 Novembre 2019 au point de lecture du jardin du 2 Octobre de Conakry.
Dans ce livre l’écrivain raconte le destin tragique de la famille Mansaray pendant la rébellion en Sierra Leone.

« Ame noir en péril vient d'une longue réflexion quand j'ai observé dans le camp des réfugiés de Layah les refugiés fuyant la guerre, j’étais là,  j'ai vu des enfants abandonnés, des enfants mutilés des femmes violées je me suis dit que c'est  l’Âme noir qui est en péril. Pourquoi âme noir en péril c’est  parce que c'est seulement en Afrique,  chez  nous,  qu'on voit ça, la guerre civile.  Il y a des guerres ailleurs mais ces guerres ne sont pas civile c'est seulement en Afrique entre nous les frères et sœurs ils se lèvent un jour et se mettent à se massacrer c'est ça, âme noir en péril .Cette histoire vient d'un seul enfant qui m'a raconté son histoire que j'ai noté. Donc cet enfant depuis Makeney jusqu’à la porte de Freetown tout ce qu'il a vécu et tout ce qu’il a vu et entendu c’est ce que j'ai noté et c’est ce que aussi j'ai raconté dans mon livre »,  expliqué l’écrivain.

Dans cet ouvrage,  N’Famara Camara met en exergue l’histoire de Dounia acteur principal de l’œuvre qui a été enrôlé de force par les rebelles.

« Quand les rebelles sont venus dans leurs familles,  la famille Mansaray, ils ont tués son papa, sa maman et sa Sœur Maimouna. Puisque sa grande sœur l’ainé était déjà partie pour les Etats Unis faire des études à l’université. Donc c'est seulement cette dernière qui avait été épargnée les rebelles lui ont prit et l'ont mis dans leur groupe. Et ils ont fait tout le chemin avec lui de Makemy jusqu’au niveau de Freetown et quand les rebelles sont venus,  il y a avait le barrage de l'ECOMOG les militaires ont intervenu,  donc la bataille fut rude. C’est à cette occasion Dounia a eu l’occasion de s’échapper.  Il a couru pour rentrer dans la forêt  il a couru et il est venu à Layah le village frontalier entre la Guinée et la Sierra Leone »,  a relaté  N'Famara Camara.

Lors de la cérémonie de dédicace de ce roman, l’écrivain est revenu sur le message qu'il a voulu véhiculer dans cet ouvrage pour l’ensemble du peuple africain sur les méfaits de la guerre civile.

«  Le message qui j’ai voulu véhiculer dans ce livre c'est pour dire aux africains que la guerre civile n'est pas bonne ça n'a aucune valeur. C'est de nous mettre en péril, c'est de mettre l'Afrique en péril,  l'Afrique en retard parce que pendant la guerre on ne peut rien construire et l'Afrique ne peut pas se développer si ses bras valides sont toujours tués pendant la guerre civile. Dans ce livre, c'est ce message que j'ai voulu transmettre aux africains pour dire que la guerre  n'est pas bien pour le développement de l'Afrique » explique-t-il

Ce roman de 188 pages qui a été édité par EdiLivre a connu la présence du député Kalémodou Yansané, du directeur de l'harmattan Guinée, des chanteurs mais aussi de plusieurs personnalités du pays.

Mamadou Samba Barry, pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos