En ligne (connectés) : 0 48

Culture : entre Malick Kébé et Tidiane Soumah c’est la guerre du clash

Kebe-et-Tidiane

Suite à la sortie du directeur du Fond de Développement des Arts et de la Culture (FODAC), le lundi 17 Août, Malick Kébé avait a déclaré lors de la cérémonie de lancement d’une session de formation destinée aux acteurs et médias culturels.

« Si Vous êtes prêts à payer 60 ou 90 milles euros aux artistes étrangers comme cachets et incapables de donner même 10 milles euros à un artiste Guinéen, Comment voulez-vous que celui ci se développe dans ça ? », avait indiqué le directeur du FODAC.

Le PDG des productions, Tidiane World Music, Tidiane Soumah n’a pas tardé à trouver une réponse à la sortie de Malick Kébé. Pour Tidiane Word music qui a réagi via son compte Facebook qu'il est l’un des meilleurs payeurs de cachets dans le show business de notre pays.

« (…) Qu’on prononce mon nom ou pas, je suis celui qui avec mes associés, a payé 90 ou 100 mille euros, au plaisir de la jeunesse et du public de mon pays la Guinée, qui est fidèle à moi depuis 26 ans, car je leur offre ce qu'ils souhaitent, par conséquent, j'apporte ma modeste contribution au renforcement de la paix et le bon climat humain dans le pays depuis 2010. Je ne suis pas un commis de l'état qui gère un fond public et qui doit rendre compte au peuple. Suis une entreprise qui paye la valeur commerciale, que Takana zion m'apporte plus de monde ou plus d'argent que l'artiste Paul guinéen, ils n'auront jamais de la vie le même cachet; que Takana soit jamaïcain ou sénégalais, ou bien c'est une tontine qu'on distribue. La culture ou certains saboteurs du milieu culturel m'ont félicité ! Pour avoir payé en Guinée un record de 140 millions à un artiste Guinéen pour 2 heures de spectacle en 2012 (Takana) ? Ou un autre à 20.000 euros en 2013 au Novotel (Bambino) Qui m'a félicité? », a écrit le PDG des productions Tidiane world music.

Plus loin, il a lancé des piques à l’endroit du directeur du fonds de développement des arts et de la culture. Il estime que cette sortie de Malick Kébé est inacceptable.

« Il ne faut pas confondre un gérant du bien public et un privé qui se cherche de gauche à droite dans la souffrance pour satisfaire les artistes. Je peux comprendre certaines critiques de ce milieu car on a pas le même niveau, mais que cela sort de la bouche d'un cadre de la culture et devant 100 personnes, c'est de trop et inacceptable pour moi , en tant que contribuable et opérateur culturel, il est de mon droit de dénoncer et faire une alerte, de ne pas confondre le statut d'agent de l'état et un privé, car c'est un acte contre nos efforts fous pour les artistes guinéens et le besoin du public Guinéen en 33 ans. », a poursuit Tidiane Soumah.

« Je vous défi, et je demande l’arrêt de ce sujet qui dure depuis 5 ans, car je bas tout le monde sur 13 millions de guinéens, sans modestie envers les artistes guinéens, avec moyens d'archives de prouver mon défi. Dans cette vie, rien n'est eternel sur cette terre, se servir des rouages de l’état, envers nous a toujours été mon chemin, et pourtant je résiste, car je crois en Dieu et à mes capacités de toujours a me surpasser, l'avenir n'est pas loin et il appartient à Dieu », a conclu le PDG des productions Tidiane world music.

Mamadou Samba Barry


A propos de l'auteur :

224infos