En ligne (connectés) : 0 18

Festival International de Slam et d’Humour 2020 : plus de 80millions investis sans possibilité de récupération

Zebal-Traoré

Le Festival International de Slam et d'Humour (FISH) n'a pas eu lieu cette année à cause de la pandémie à Coronavirus. La Somme dépensée par l'équipe du festival n'a pourtant pas pu être récupérée malgré la subvention du président de la république aux artistes.

«Les artistes étaient déjà sur place. Les invités étaient déjà là. Les billets d'avion, les frais d'hôtel, les cachets étaient déjà réglés donc on a annulé le spectacle mais il y'a certaines activités du festival qui ont eu lieu. La partie rentable économiquement du festival n'a pas eu lieu. Après, on a vu qu'il ya eu beaucoup de pertes », nous a confié le directeur du FISH.

Pour lui et son équipe, ce sont entre 80 et 100 millions de francs guinéens qui ont été perdus, l'économie de toute une année de travail pour donner vie à ce projet.

«Tout ce qu'on avait économisé dans notre carrière pratiquement, sur l'a investi là-bas. C'est tellement dur que j'ai du mal à exprimer », a laissé l'entendre l'humoriste.

Sur la subvention des deux milliards donnés par le président de la république pour les artistes, Zebal Traoré assure que son équipe et lui n'ont rien reçu.

«On a déposé les papiers, tout ce qu'on a fait comme dépense et tout auprès de l'agence guinéenne de spectacle mais à notre grand étonnement jusqu'à maintenant, on a jamais été payé. On a toujours demandé comment le dossier avance et on a toujours été répondu que c'est au bon gré du ministre et son équipe », déclare l'humoriste.

Cette situation ne laisse aucun espoir à l'artiste qui déclare "c'est déjà peine perdue, si on est remboursé on sera étonné". Ce remboursement dont il est question n'est que partiel. Pourtant, pour l'humoriste, c'est déjà une grande avancée si l'argent promis est reçu.

«Imaginez quelqu'un qui a injecté près de 80 à 100 millions de francs guinéens dans le festival et on te dit que tu seras remboursés à 45%. Ça peut nous arranger à condition qu'on nous le donne et moi, je serais vraiment étonné de voir que je suis remboursé, ça je ne le cache pas », at-il précisé.

Malgré ces difficultés, Zebal Traoré et son équipe prévoient d'organiser la 4ème édition au mois de mars prochain.

«On va essayer de mobiliser assez de fonds l'année prochaine pendant le mois de mars encore pour la 4ème édition si le Covid-19 nous permet. On va voir les mécènes, les bonnes personnes pour nous aider à obtenir au moins les billets d'avion pour nos artistes qu'on a l'habitude, des artistes à l'international pour des formations ici et on va aller toujours voir les bonnes personnes pour nous aider à obtenir des salles de spectacle au centre culturel, un peu d'argent aussi pour héberger nos artistes, la nourriture, le transport et tout. On va se battre et on espère que avant la fin d'année tout va prendre fin pour qu'on puisse nous aider à remonter cette pente », a souhaité l'humoriste pour la pérennité du festival.

Avec les 3 éditions passées, Zebal Traoré a réussi le pari de former des jeunes gens dans le domaine du slam et de l'humour. Il compte à son actif également, deux spectacles qu'il compte produire sur scène ainsi que des séries comiques avec plusieurs épisodes déjà réalisés pour le grand bonheur des amoureux de l'humour.

Elisabeth Zézé Guilavogui


A propos de l'auteur :

224infos