En ligne (connectés) : 0 31

Transition en Guinée : Le GRIF (Groupe de Réflexion et d’Influence des Femmes) revendique la pleine participation des femmes au processus de transition en République de Guinée.

grif-communique

Le GRIF, Groupe de Réflexion et d’Influence des Femmes, organisation apolitique de droit guinéen créée en 2019, lance un fervent appel, pour que les priorités des femmes guinéennes et leur voix soient entendues sur les questions complexes qui se poseront à la Guinée dans les prochaines semaines et mois à venir : remise en marche du pays, réforme de la constitution, examen des institutions et des mécanismes de gouvernance, lors de la transition.

Conakry, 13 septembre 2021- Le Groupe de Réflexion et d’Influence des Femmes (GRIF) a pris connaissance des évènements survenus dans la capitale Conakry le dimanche 5 septembre 2021 dernier. C’est avec toutes les appréhensions et les espoirs que suscitent ces évènements que nous, membres du GRIF, étant d’abord et au-delà de tout, des Guinéennes et Guinéens, des mères et pères, des épouses et maris, des filles et fils de cette Guinée, lançons cet appel aux nouvelles autorités de la classe dirigeante, et à nos concitoyens et concitoyennes.

Considérant que le Conseil de sécurité de l’ONU recommande, à travers la Résolution 1325 adoptée en 2000 sur les femmes, la paix et la sécurité, et réaffirmée par l’adoption de la Résolution 2493 en 2019, pour la pleine participation des femmes à la table de décision et aux processus de paix et de sécurité en période de crise, de conflit ou de transition politique ou militaire ;

Considérant que la première femme au monde à avoir présidé le conseil de sécurité de l’ONU en 1972 a été une femme de Guinée, notre illustre Jeanne Martin Cissé, dont la nomination et l’héritage continuent de magnifier notre fierté nationale et à l’échelle mondiale, le leadership et la capacité de la femme guinéenne ;

Considérant le fait que les femmes, alors qu’elles sont rarement à l’origine des conflits, en subissent les pires conséquences physiques, psychologiques, économiques, sociales ou politiques- et qu’elles sont les principales cibles des violences et agressions sexuelles, comme l’illustre le cas des exactions commises le 28 septembre 2009 en Guinée ;

Considérant que, depuis 2006, les femmes de Guinée portent le lourd tribut des multiples crises socio- politiques qui ont secoué le pays, ainsi que des conséquences ravageuses de la pandémie mondiale du COVID-19, depuis 2020 ;

Considérant qu’il n’y pas de véritable avancée vers la construction d’une société inclusive, juste et égalitaire, sans la pleine participation des femmes qui constituent près de 52% de la population ; cette participation étant le socle de toute démocratie ;

Le GRIF revendique par la présente, le rôle crucial du leadership des femmes et leur place dans les instances de prise de décision ainsi que la prise en compte de leurs priorités dans tous les secteurs de la vie (politique, économique et sociale) de la nation.

À ce titre, nous lançons un fervent appel, auprès des nouvelles autorités, pour que les priorités des femmes guinéennes et leur voix soient entendues sur les questions complexes qui se poseront à la Guinée : remise en marche du pays, réforme de la constitution, examen des institutions et des mécanismes de gouvernance, lors de la transition.

Pour ce faire, le GRIF s’engage à :

  • Contribuer à la mise en place d’une commission dédiée parmi celles identifiées ou en cours d’identification avec l’objectif principal de réfléchir et agir en vue d’actionner une veille sur les questions stratégiques sur l’Égalité Hommes- Femmes en République de Guinée.
  • Contribuer à la mise en place d’outils et de mécanismes de veille pour faire de la parité Hommes- Femmes une réalité en apportant un appui technique aux instances de la transition pour la participation égale des expertises des femmes et des hommes dans la gouvernance et construction de la Nation, conformément à l’application de la LOI n° 2019 - ..... /AN instituant la parité entre hommes et femmes pour l’accès aux mandats électoraux et aux fonctions électives dans les instances publiques
  • Mettre à disposition une liste de profils féminins avec des compétences, expériences et expertises avérées dans divers secteurs d’activités

Signataires
Les membres du GRIF

Apropos du GRIF

Le GRIF, Groupe de Réflexion et d’Influence des Femmes a été créé en 2019 à Conakry en République de Guinée afin de prendre en compte les priorités spécifiques en matière de l’inclusion socio-économique des femmes et leur participation équitable à la vie publique et au développement de la nation. Le GRIF représente un collectif et une force de proposition regroupant des profils de femmes et d’hommes avec des expertises diverses de haut niveau pour une contribution substantive en matière des politiques visant à faire de l’agenda de l’Égalité des genres une réalité en République de Guinée. Le GRIF a mené des actions clés en 2020, pendant la crise de la pandémie de COVID19, et en marge des élections présidentielles tendues qui se sont tenues en Octobre 2020 en Guinée et en Côte d’Ivoire sur le thème « Femmes et Élections en Afrique de l’Ouest : Que veulent les femmes ? ». Les recommandations issues des consultations ont été très largement partagées.


A propos de l'auteur :

224infos