En ligne (connectés) : 0 32

Premier rapport de la coordination nationale des Comités locaux de suivi de la Transition (CST) (communiqué)

cellule-de-veille-et-d-alerte

Dans le but de réussir un processus transitoire apaisé, la coordination nationale des Comités locaux de suivi de la Transition (CST) a pris ses responsabilités en mettant en place une cellule de veille et d’alerte dont la mission fondamentale est de faire une observation active et responsable de toutes les manifestations et alerter à temps l’opinion nationale et internationale en vue de prévenir les risques de trouble à l’ordre public, de violences de tout genre et de tout acte de nature à menacer la paix sociale.

Ainsi, suite aux récents développements de la situation sociopolitique Guinéenne relative aux manifestations de rue du 23 Juin 2022, la Cellule de veille et d’alerte a pris contact avec toutes ses bases du Grand Conakry pour collecter et remonter à la coordination nationale, les informations sur la planification et l’organisation de toute sorte de manifestation dans leurs quartiers.

Par ce présent, la Cellule de veille et d’alerte vous livre le contenu des informations qui lui sont parvenues à travers les quartiers du grand Conakry, dont la teneur est : La préparation des contre-manifestations en cours : dans certains quartiers de Conakry, Coyah et Dubreka, certains jeunes envisagent de manifester si l’Etat ne fait rien, pour s’opposer à toute manifestation dans leur quartier, à raison des multiples violences qu’ils ont enregistrées lors des précédentes manifestations ;

Des prémices de trouble à l’ordre public lié à la pénurie de carburant : depuis 72h, le manque de carburant par endroit, l’afflux dans certaines stations et la montée des prix du carburant sur le marché local (20 à 30 mille le litre), créé la colère et le risque de manifestation.

Des préparatifs de la manifestation du FNDC : la cellule a été informée dans la nuit du 21 juin 2022, que des responsables du FNDC et certains acteurs politiques distribuent de l’argent aux jeunes, les dotent des litres d’essence, d’huile de moteur, de pneus, et les approvisionnent en stupéfiants (tramadol, chanvres indiens) dans les quartiers de Dabomdy 1, Gbéssia centre , Dabomdy rail dans la commune de Matoto ; Bonfi dans Matam ; Hamdalaye 1 et 2, Koloma, Wanindara 2 et 3, Sonfonia gare, , Dar-es-Salam, Simbaya Gare 2 et Nassouroulaye dans la commune de Ratoma. L’objectif est de semer le désordre et la terreur dans Grand Conakry par des jeunes sous l’emprise de la drogue en brulant des pneus sur les trottoirs à travers des jets des cailloux, gênant la circulation et érigeant des barricades pour rançonner des paisibles populations du Grand Conakry, le 23 juin dès 5h du matin si la manifestation est maintenue.

Face à ces informations, la cellule de veille et d’alerte recommande vivement à tous les acteurs sociopolitiques et aux citoyens de renoncer à toute forme manifestation et de privilégier le dialogue et la paix sociale en cette période transitoire. Elle interpelle également le Gouvernement à rassurer les citoyens sur cette question de pénurie de carburant et à prendre toutes les mesures idoines pour prévenir de telle situation.

La cellule s’engage tout au long de cette transition, à renforcer sa vigilance citoyenne afin de prévenir toute sorte de violence pendant cette période sensible.

Pour la Coordination de la Cellule de Veille et d’Alerte

 

 

 

Kadiatou Barry pour 224infos

A propos de l'auteur :

224infos