En ligne (connectés) : 0 39

Manif du 5 Septembre : Le FNDC dénonce l’utilisation de l’armée guinéenne par le CNRD contre les populations civiles pour le maintien de l'ordre (communiqué)

manif-fndc-5sept-armee

Alors que les Guinéens assoiffés de liberté et de justice sont vent debout contre la dictature militaire en gestation dans le pays, le CNRD continue de semer la terreur dans les quartiers pro-démocratie en procédant à des arrestations et des expéditions punitives.

À la fois excédés et révoltés par la personnalisation du pouvoir par la junte militaire, plusieurs citoyens et militants pro-démocratie ont massivement répondu, à leur manière, à l’appel du Front National pour La Défense de la Constitution (FNDC) et de ses alliés en ce jour du 05 septembre 2022.

Malgré l’achat des consciences par le CNRD à coup d’argent public, le FNDC a été ragaillardi par le sursaut patriotique des citoyens et militants pro-démocratie dans toute la circonscription du Grand Conakry.
Le combat pour la rectification de la transition avance en dépit de toutes les persécutions judiciaires et extrajudiciaires des leaders sociaux et politiques.

Le FNDC dénonce avec force l’utilisation par le CNRD et son gouvernement de transition de l’armée guinéenne contre les populations civiles qui exercent un droit consacré par la Charte de la transition et tous les traités régionaux et internationaux ratifiés par la République de Guinée. Ils ont entrepris des actions solitaires et prenant des décisions clivantes

L’usage des armes de guerre à des fins de maintien d’ordre par les forces de défense et de sécurité doit interpeller tous les pays qui ont repris ou envisagent de reprendre leur coopération militaire avec un pouvoir illégitime et répressif.
Au compte de cette journée de résistance citoyenne, le FNDC déplore :

  • Des cas d’arrestation arbitraire de nombreux citoyens et militants pro-démocratie alors qu’ils ne constituaient aucune menace ;
  • De nombreux cas de blessés par balles ;
  • Des actes de vandalisme de biens des paisibles citoyens ;
  • D’incursions dans des domiciles privés par des agents des FDS ;
  • Des cas de confiscation des biens matériels des militants pro démocratie.
    Le comité d’organisation exprime toute sa compassion et solidarité aux citoyens victimes de ces actes et souhaite meilleure santé aux blessés.

Le FNDC demande l’ouverture d’une enquête internationale sous l’égide des Nations unies pour élucider tous les crimes qui ont été commis par le CNRD et son gouvernement.

Le FNDC réitère son appel incessant à l’ouverture d’un cadre de dialogue sincère et inclusif pour un retour imminent à l’ordre constitutionnel après un an d’arrogance, de tâtonnements et de mépris envers le peuple souverain de Guinée à qui Mamady Doumbouya avait promis la justice, l’amour, et l’unité nationale.

Conakry le 05/09/2022

Le Comité d’Organisation


A propos de l'auteur :

224infos