En ligne (connectés) : 0 21

Covid-19 en Guinée : Les tenanciers de Guinée tire le diable par la file d’attente

Valy

Toutes les activités sont paralysées et les gérants traversent des moments difficiles d’autres ont perdu leur emploi.

« Depuis l’apparition du covid-19, le secteur le plus touché est le nôtre. Dans les autres pays, c’est le secteur qui a été le plus accompagné mais tel n’a pas été le cas chez nous. Nous avons investi dans ces lieux de loisirs juste pour avoir un manque à gagner, donc si sur nous pénalise et que nous ne sommes pas accompagnés, voilà ce que ça fait », dit le président des tenanciers.

Valy Sacko considère ces décisions des autorités d’unilatéral car les marchés sont bondés de monde tous les jours.

« Nous voyons les transports et marchés publics mais aussi les lieux administratifs tous les jours remplis de monde. Nous ne pouvons pas dire que c’est seulement dans les lieux de loisirs que la pandémie peut se propager de façon rapide », dit-il.

Le président de l’association des barres et tenanciers de Guinée se dit prêt à appliquer toutes les mesures barrières possibles contre la covid-19 pour qu’on ouvre définitivement les lieux de loisirs.

« Nous sommes prêts non seulement à faire vacciner tous nos travailleurs mais aussi demander des cartes de vaccination. Si aujourd’hui des tenanciers se permettent d’ouvrir de façon clandestine pour fonctionner. C’est parce qu’ils ne peuvent plus et son en train de tirer le diable par la file d’attente », souligne Valy Sacko.

Le Président des associations des barres et tenanciers de Guinée n’apprécie pas le dernier communiqué de la police demande l’ouverture de ces lieux de loisirs du matin à 23h. Une rencontre est d’ailleurs prévue avec le ministre du tourisme et de l’hôtellerie pour une ouverture des lieux de divertissements.

Fatoumata Béavogui décryptage


A propos de l'auteur :

224infos