En ligne (connectés) : 0 24

Assouplissement des mesures sanitaires : les tenanciers de Guinée se réjouissent

Valy-Sacko

Une aubaine pour les propriétaires des bars. L’agence nationale de la sécurité Sanitaire (ANSS) a, dans un communiqué annoncé l’assouplissement des mesures sanitaires en Guinée.  Cette situation est élargie également aux tenanciers.  Une décision saluée par le président des tenanciers de Guinée.

Après quelques mois de fermeture les bars peuvent maintenant rouvrir. Dans son dernier communiqué, l’ANSS invite tous les organisateurs d’événements de bien informer leurs invités à l’avance pour se faire vacciner contre la covid-19, au respect  d’un effectif n’excédant pas 100 personnes,  au port obligatoire des masques, le lavage systématique des mains à l’eau ou au savon ou à la désinfection avec un gel hydro alcoolique. Le président des tenanciers se réjouit de la décision de  l’ANSS.

« C’est salutaire parce que toute décision qui vise à réduire la restriction de la population a une importance capitale. Si on accepte l’ouverture et que la sensibilisation se passe dans ces lieux de loisir respectif, je pense bien que ça va porter fruit. Parce que c’est des lieux de regroupement et de rencontre. Donc  c’est favorable parce que facilement le message peut circuler », indique Valy Sacko.

Avec la présence de la pandémie de la covid-19 en Guinée, c’est des plusieurs milliards de francs guinéens et des emplois perdus.  Cette maladie a affectée négativement les tenanciers de Guinée.

« Il y’a des gens qui ont baillé leur coin depuis deux ans  et ils sont entrain de perdre l’argent aujourd’hui pendant d’autres ne font qu’augmenter leur fortune. Il y’a des bars qui payent leur loyer à quatre millions par mois et nous sommes plus de mille tenanciers dans toute la Guinée. Donc multiplier quatre millions par mille vous voyer ce que ça fait par mos ? C’est inestimable », souligne le président des tenanciers.

Valy Sacko invite, par ailleurs,   ses collègues tenanciers au respect des directives de l’agence nationale de la sécurité sanitaire pour en finir avec la covid-19 sur le territoire Guinéen.

«  Je demanderais à tous mes amis, à tous mes collègues que ça soit des tenanciers ou les hommes de culture d’accepter la sensibilisation pour aller se faire vacciné. Aussi les structures qui abriaient cinquante personnes avant, d’acceptée d’abriter vingt ou trente personnes pour au moins facilité la distanciation. Parce que nous sommes tous conscients que le covid-19 existe et que c’est une histoire qui concerne tout le monde pas seulement la Guinée », dit-il.

Reste à savoir si cet appel de Valy Sacko sera entendu par tous les tenanciers et acteurs culturels du pays.

Fodé Bakary Dansoko


A propos de l'auteur :

224infos