En ligne (connectés) : 0 26

Education : Les enseignants contractuels réitèrent leur appartenance au SLECG dirigé par Kadiatou Bah

Moussa-Dore

Le collectif des enseignants contractuels issu de l’ISSEG et des ENI était en assemblée générale ce 17 novembre 2019 dans l’enceinte de l’institut de l’ISSEG. L’objectif de cette rencontre était de faire le compte rendu sur la situation du dossier des contractuels. Les membres du collectif ont mis l’occasion à profit pour dénoncer le comportement de certains dissidents qui ont rejoint le SLECG dirigé par Aboubacar Soumah et rappelé que ces personnes ne s’expriment pas au nom des enseignants contractuels issus de l’ISSEG et des ENI.

« L’objectif de cette rencontre c’est d’apporter un démenti par rapport aux allégations mensongères  de nos amis de l’autre côté du cheval pour dire que les sortants de l’ISSEG et des ENI  sont affiliés à Aboubacar Soumah, cela n’est pas vrai parce que nous, les sortants de l’ISSEG et des ENI sommes  affiliés à dame Kadiatou Bah. Donc, pour dire que  nous, nous ne voulons pas la violence, nous sommes  pour la négociation. Et pour nous c’est la négociation qui pourra nous permettre d’atteindre notre objectif », a déclaré le président par intérim  du collectif des enseignants contractuels Moussa Doré.

Cette structure est affiliée donc au SLECG dirigé par dame Kadiatou. Les membres du collectif, heureux déjà de quelques semaines de relation avec la secrétaire générale du SLECG, estiment que leur dossier aura un dénouement heureux qui va se solder par l’engagement à la fonction publique sans aucun concours.

Contractuels

« Nous attendons d’elle beaucoup de chose. En deux semaines de relation déjà elle a pu nous envoyé dans les lieux où nous n’avons jamais fréquenté. On a pu voir l’inspecteur général du travail, on a pu  voir monsieur Mounir à la primature et à partir ces rencontres on sait déjà qu’on aura un dénouement heureux  à notre situation », a souligné Moussa Doré.

Les membres du collectif invitent les contractuels à plus de responsabilité et de courage car ils aspirent en un lendemain meilleur.

« Certes, notre situation a retardé mais certes, nous aurons un dénouement heureux un jour. Donc qu’ils se patientent la dame est entrain de travailler pour nous, les membres du bureau sont entrain de travailler et un jour nous aurons  notre jour de gloire pour chanter», dit le président par intérim du collectif des enseignants contractuels.

Présent à cette rencontre, le représentant  de dame Kadiatou a transmis le message de la secrétaire générale. Un message de solidarité, d’engagement et promet que ces enseignants contractuels seront engagés à la fonction publique sans concours.

Il faut noter qu’ils sont au total 2.969 enseignants contractuels sortants de l’ISSEG et des ENI qui attendent toujours leur intégration à la fonction publique.

N’Famoussa Siby, pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos