En ligne (connectés) : 0 79

Grève du SLECG : Mohamed Bangoura fait une révélation sur Aboubacar Soumah « Il soutient le FNDC »

Mohamed-Bangoura-SLECG

Des révélations au sein du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG). Après son exclusion  avec deux autres du Bureau Exécutif National du SLECG par le secrétaire général Aboubacar Soumah ce mercredi, 8 janvier,  Mohamed Bangoura, le porte parole de la structure Syndicale a fait des révélations sur le secrétaire général. Des révélations qui font allusion à un soutien du SLECG au FNDC par une grève générale illimitée dans le secteur de l’éducation à partir du 9 janvier.

Depuis l‘annonce de la grève générale  illimitée par le SLECG à partir du 9 janvier, nombreux observateurs ont trouvé une coïncidence de cette date avec les activités du FNDC qui lutte contre la nouvelle constitution  en Guinée. Mais le SLECG a nié toute implication politique à caractère politique.

Mohamed Bangoura, porte parole du SLECG après son exclusion a fait une révélation sur le choix de cette datte par le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée pour déclencher une grève générale illimitée sur toute l’étendue du territoire national. Il indique aussi que le secrétaire général du SLECG Aboubacar Soumah soutient les actions du FNDC.

« Il soutient le FNDC. Je vais vous donner un exemple,  en Février 2018 lorsqu’il était question de déclencher la grève, cela  a coïncidé avec les élections communales. Nous avons vu cela  nous nous sommes retirés pour ne pas être confondu à la politique. Et pourquoi cette fois ci  le FNDC déclenche un mouvement le 6 et le 13 janvier et lui,  il met au milieu le 9 janvier ? Voilà la stratégie, le 11 et le 12  janvier 2020 Aboubacar Soumah décidera de faire un sit-in  c'est-à-dire faire sortir les enseignants dans les rues, les élèves et les parents d’élèves qui vont se confondent avec la manifestation du 13 janvier, voilà l’objectif visé par Aboubacar Soumah. Et je mets quiconque au défi et je le mets lui-même  au défi. Il est allé à l’extrême j’irai à l’extrême », a révélé Mohamed Bangoura.

Soumah-SLECG

Poursuivant, Mohamed Bangoura donne un délai de deux semaines au secrétaire général Aboubacar Soumah de retirer le SLECG du FNDC  à défaut il promet de tout mettre œuvre pour dissoudre le Exécutif National.

« Rappelez-vous de novembre 2017 lorsque l’USTG et le SLECG étaient dirigé avant par le camarade  secrétaire général Sy Savané avait exclu Aboubacar Soumah vous avez vu sa réaction. C’est pour vous dire  que l’homme  est un inconnu connu. Et je mets  Aboubacar  Soumah  au défi que dans deux semaines  s’il ne retire pas le SLECG des mains du FNDC  nous allons dissoudre le Bureau Exécutif National  et j’en assumerai pleinement les conséquences », dit-il.

Apparemment, le bras de fer entre Aboubacar Soumah et Mohamed Bangoura ne fait que commencer.

Il faut noter que ces cadres du SLECG ont été exclus pour haute trahison.

N’Famoussa Siby, pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos