En ligne (connectés) : 0 26

Affaire sextape à Kankan : « C'est une atteinte même à notre dignité », selon Kabinet Keita

Kabinet-ASEG

Depuis quelques jours une vidéo à caractère sexuel des élèves d'une école à l'intérieur du pays fait le tour des réseaux sociaux en Guinée et provoque une indignation. Le secrétaire général de la fédération des élèves et étudiants de Guinée condamne cet acte ignoble et souhaite que les auteurs soit punis à la hauteur de leur forfaiture.

«C'est une même atteinte à notre dignité donc voir que des jeunes adolescents et des jeunes adolescents s'adonnent à de telles pratiques vraiment sa prouve que les mœurs sont foutues à la merde dans ce pays et nous nous condamnons acquis ces pratiques en milieu scolaire et même en milieu extra scolaire », dit-il.

Kabinet Keita pense que les autorités éducatives ont failli à leurs responsabilités dans cette affaire de sextape.

«Les faits se serait passé au lycée 3 avril de Kankan mais quand les faits se sont produits, mais les autorités devraient prendre tout de suite la situation à bras le corps c'est à dire, convoqué ces élèves, confisqué les appareils etc. devrait sanctionner, après rendre compte n'est ce pas à l'opinion publique. C'est ce qu'on attendait des autorités de Kankan », signale le secrétaire général de l'ASEG.

Le rôle fondamental de l'école c'est de former les futurs cadres, malheureusement ces lieux d'apprentissage sont devenues aujourd'hui des lieux de prostitution et de harcèlement regrette Kabinet Keita. Il invite les parents et les éducatives à prendre leur responsabilité.

«Aller y un peu partout dans les collèges, les lycées, les jeunes filles sont harcelées par les enseignants par ce que, actuellement, il y a une forme de note qu'on appelle les notes sexuellement transmissibles. Il y a une sorte de corruption mais sexuelle. À l'université d'ailleurs c'est pire. Par ce que là bas, beaucoup de professeur sortent avec des jeunes filles », regrette Kabinet Keita.

Kabinet Keita invite les élèves et étudiants à utiliser l'internet pour se former et non le contraire.

Décryptage de Fatoumata Béavogui


A propos de l'auteur :

224infos