En ligne (connectés) : 0 36

Rentrée scolaire 2022-2023, le 04 Octobre : « nous avons accueilli cette nouvelle avec joie en tant que fondateur d'écoles privées »

roland-sossou

La date officielle pour la rentrée scolaire 2022-2023 a été fixée pour le 04 octobre 2022 par le ministère de l'enseignement pré-universitaire et de l'alphabétisation (MEPU-A). Une nouvelle saluée par certains acteurs du secteur éducatif guinéen. C'est le cas de Roland Sossou,  fondateur d'écoles et porte-parole de l'association des fondateurs d'écoles privées de Guinée, qui dit accueillir cette nouvelle avec joie, lors d'un entretien accordé à la rédaction de 224infos, ce mardi 30 Août 2022.

« Nous avons accueilli cette nouvelle avec joie en tant que fondateur d'écoles privées parce qu'il était très important pour nous et aussi les parents d'élèves et les élèves de savoir à quand était fixé la date de la rentrée. Alors cette nouvelle vient à point nommé c'est très bien. Les parents déjà se préparent et nous de nos écoles nous commençons déjà aménager ce qu'il faut aménager  pour recevoir les élèves » dit-il.

Par contre,  Roland Sossou souligne quelques préoccupations.

«  Nos préoccupations sont nombreuses. Parmi ces préoccupations, la plus grande c'est ce cadre de dialogue avec le département. Ce dialogue franc,  ce dialogue continu qui doit exister entre nous les structures privées. C'est à dire des écoles et le Ministère.  Il manque beaucoup de dialogue de concertation avant de prise de décision par le ministre ou par les autorités du ministère. Nous aujourd'hui dans nos préoccupations,  nous voulons être sur la table de réflexion avec les autorités de l’Etat en ce qui concerne l'éducation. Il ne faut pas oublier, le privé représente aujourd'hui un grand pourcentage. Donc, si nous voulons que le système,  si le ministre veut comme il l'a dit arranger le système,  rendre efficace le système,  il est obligé d'échanger avec les structures privées car sans cela les efforts seront quelques part vains » a-t-il énuméré.

Dans son intervention,  ce Responsable d’école est revenu également  sur l'éventuelle fermeture de certaines écoles privées par le ministère de l'enseignement pré-universitaire et de l'alphabétisation. Une situation qui remue plus d'un dans le secteur éducatif privé.

«  Je pense qu’il ne faut pas aller dans un sens contraire à la réalité des choses. Ya quelqu'un qui a dit " ouvrir une école c'est fermer mille prisons". Fermer une école,  c'est donner accès aux jeunes pour se retrouver dans la rue. Pour se retrouver dans des endroits qui ne sont vraiment pas idéal pour leur développement et cela augmentera même le taux de délinquance dans le pays. Les écoles ne seront pas fermées.  Certes, les écoles qui ne répondent à aucun critère.  Des écoles où il serait vraiment impossible de réellement former les enfants, de réellement les accompagner dans leur formation. Ces dites écoles,  peuvent être fermés » a-t-il expliqué.

Par ailleurs,  Roland Sossou estime qu'une école ne doit pas payer les erreurs d'un enseignant ou d'un élève, au risque de pénaliser d'autres personnes. Selon lui, il faut sanctionner les coupables et permettre aux autres de pouvoir continuer à bénéficier de la scolarisation.

« Mais imaginez, une école comme la mienne.  Mes élèves ou certains de mes cadres se retrouvent sur des situations de fraudes aux examens.  Moi je ne le veux pas,  je ne suis pas là-bas,  je ne le souhaite pas en tant que fondateur mais ces personnes qui ont commis ces actes, qui salissent l'image de mon école. Ce n'est pas pour eux.  Ce n'est pas à cause d'eux que l'école doit être fermé (...) À cause d'un élève, à cause d'un enseignant qui commis l'erreur ont ferme et bloque l'éducation d'autres élèves. Donc, je pense  que si c'est dans ce cas, le ministre doit réfléchir avant de prendre des décisions. Il faut sanctionner les auteurs de ces actes et permettre aux autres de pouvoir continuer à bénéficier de la scolarisation,  à bénéficier de l'éducation » a soutenu Roland Sossou porte-parole des fondateurs d'écoles privées de Guinée.

Poursuivant,  ce responsable éducatif, lance un appel d'union à l'endroit des autres fondateurs des écoles privées.

« Je vais lancer un appel à tous les fondateurs des écoles privées afin que nous puissions ensemble nous donner les mains comme nous l'avons toujours fait et que nous puissions mettre le paquet pour la qualité de nos écoles au seul bénéfice de nos enfants,  au seul bénéfice de la nation guinéenne » a lancé Roland Sossou.

Le porte-parole de l'association des fondateurs d'écoles privées de Guinée, a interpellé les parents d'élèves, les élèves à une prise de conscience effective car, selon lui, après ces résultats, il faut un réveil, il faut que les enseignants, et tout acteur concerné, s'impliquent à cent pour cent, dans la qualité de l'éducation.

 

Kadiatou Barry pour 224infos


A propos de l'auteur :

224infos