En ligne (connectés) : 0 22

Année scolaire 2022-2023 : « Nous demandons aux enfants, aux parents, aux enseignants, chacun n'a qu'à se lever de son côté et faire de son mieux. Si nous nous donnons les mains, il n'y aura pas cet échec » Mamadou Mountagha Souaré

kipe-2

Cela fait quelques temps déjà que le MEPU-A a annoncé l'ouverture administrative sur toute l’étendue du territoire nationale et l'ouverture scolaire programmée pour le 04 octobre prochain.

Pour l’occasion, le constat révèle que plusieurs écoles de la capitale, se préparent pour le grand jour de la reprise des cours. L’école primaire kipé 2 situé dans la commune de Ratoma, en fait partir. Lors d’un entretient accorder a la rédaction de 224infos, le directeur de ladite école, Mamadou Mountagha Souaré a expliqué l’avancement des préparatifs.

directeur-kipe-2

« Depuis le 15 septembre nous sommes là à nous préparer. Nettoyer la cours, nettoyer les salles de classe, nettoyer les bureaux pour mieux accueillir les élèves pour le 04 octobre. Vous avez vu vous même, nous sommes en rénovation. Nous saluons l'Etat sincèrement puisque ça sera un bijou que nous allons avoir à l'ouverture. Nous sommes très contents. Donc, pour le moment nous sommes entrain de se préparer » dit-il.

Pour une rentrée et année scolaire réussies, Mamadou Mountagha Souaré prodigue des conseils a l’endroit des acteurs de l’éducation.

« Aux parents d'élèves : comme nous sommes  entrain de le faire, les parents aussi, de se préparer conséquemment puisque ça fait au moins deux semaines que cette annonce est venue au sein de l'opinion nationale. Donc, moi je crois que tout le monde doit se préparer conséquemment, préparer les élèves et leurs outils, les tenues  et les accompagner le 04 octobre. Nous demandons aux enfants, aux parents, aux enseignants, chacun n'a qu'à se lever de son côté et faire de son mieux.  Si nous nous donnons les mains, il n'y aura pas cet échec » a t-il conseillé.

Pour la réussite totale de l'année scolaire, le Directeur de l'école primaire Kipé2, explique que l'essentiel c'est de s'organiser car selon lui, L'Etat a déjà fait la formation des formateurs, a commencé à former les enseignants du CME et il ya des directeurs qui sont entrain d’être former dans leurs communes.

 

Kadiatou Barry pour 224infos


A propos de l'auteur :

224infos