En ligne (connectés) : 0 84

Fraudes lors de l'examen du CEE session 2023: « ils ont été pris en flagrant délit, ils ne seront pas surveillants pendant 3 ans et seront poursuivis » a laissé entendre Mohamed Ansa Diawara

ansa-diawara

Lors des épreuves de L'examen d'entrée en 7ème année, une trantaine de surveillants ont été pris en flagrants délit à Conakry et à l'intérieur du pays. Selon le porte-parole du ministère de l'Enseignement Universitaire et de l'Alphabétisation, ces surveillants ont été non seulement éliminés, et ils seront également sanctionnés à la hauteur de leurs forfaitures.

24 heures après la fin des épreuves du Certificat d'étude Élémentaire , le porte-parole du ministère de l'enseignement pré-universitaire et de l'alphabétisation fait le bilan des trois jours d'évaluations des tous petits. Et il a profité pour lancer un message d'alerte aux candidats du BEPC et aux surveillants des centres

« Du premier jour au dernier, aucun candidat n'a été fraudé. Ce sont les surveillants en général qui sont au nombre de 30, Matoto 11 surveillants pour port de téléphone et explication des sujets aux enfants,à Coyah un surveillant éliminé pour faute à l'épreuve au tableau, Mandiana 2 ont été éliminés pour port de documents, Faranah 3 pour port de téléphone également à Mamou une surveillante a été éliminée pour retard à Siguiri 3 ont été renvoyés pour port de téléphone et une infirmière, Kankan 9 surveillants pour port de téléphone et Matam il y a eu substitution découvert d'un certain collégien Mohamed Rena Touré élève en 8ème année qui avait remplacé le candidat Kerfalla Bangoura » a expliqué Mohamed Ansa Diawara porte-parole du ministère de l'enseignement pré-universitaire et de l'alphabétisation.

Mohamed Ansa Diawara rassure, que tous ceux qui ont été pris main dans la patte vont subir la rigueur de la loi

« Ils ont été pris en flagrant délit, donc ils perdent leurs prime de l'examen, et secondo nous allons les poursuivre devant les tribunaux, trois ils ne feront pas parti des effectifs de nos surveillants pendant 3 ans » affirme Ansa Diawara.

A quelques heures du lancement des épreuves du brevet d'étude du premier cycle , le porte-parole du ministère de l'enseignement pré-universitaire et de l'alphabétisation lance un message particulier aux candidats et aux surveillants.

Habibatou Binta Diallo pour 224Infos.


A propos de l'auteur :

224infos