En ligne (connectés) : 0 119

CEP 2023: le SNE interpelle sur la mauvaise répartition des enseignants.

michel-pepe-balamou

Avec 17% contre 44,69% le taux d’augmentation au compte de l’année scolaire 2023-2024, les résultats du certificat d’études élémentaires session 2023 ont été rendus public jeudi 29 juin sur toute l’étendue du territoire national.

Contrairement à l’année l’augmentation du taux de réussite dans la capitale a Interpellé le secrétaire général du SNE estime que les erreurs de la session 2023 ont été corrigées. Cependant, il signale une erreur cruciale pour l’équilibre éducatif sur le plan national.

« Les résultats du certificat d’études élémentaires ont été livrés à la Nation guinéenne et nous voyons une différence océanique entre ceux de l’an passé qui étaient à 17% et ceux de cette année qui sont 44%. Ces résultats se représentent comme une rectification scolaire. Peut être par endroit qu’on a crû avoir commis du tort aux enfants où tout au moyen les examens d’entrée en 7ème année sont des examens qui doivent tenir compte de la scolarité primaire et universelle… Si les résultats sont tels, ça montre à suffisance qu’il y a eu une amélioration substantielle», a indiqué Michel Pépé Balamou.

Abordant les résultats à l’intérieur du Pays qu’il trouvecinsatisfaisant, le secrétaire général du SNE met en cause le partage des enseignants par les autorités:

« Mais à l’analyse de ces résultats plusieurs observations se posent. Vous prenez par exemple les communes de Conakry seulement kaloum a fait 30%, Matoto 60%, Ratoma est près de 80%, Dixinn à 66%, Matam à 67%. Et vous vous rendez compte qu’au niveau de la capitale, les résultats sont vraiment satisfaisants. Mais lorsque vous partez dans l’arrière du Pays, quand vous prenez par exemple Siguiri qui a fait 17% et d’autres coins qui ont fait 23% vous vous rendez à l’évidence qu’on a un problème de crise de l’apprentissage de façon générale, mais aussi par endroit l’iniquité dans le partage des enseignants. Un manque criard d’enseignant au niveau de l’école rurale qui manque énormément d’enseignants et les résultats montrent à suffisance qu’on a un travail de fond à faire. Faire en sorte que les enfants de la République que ça soit du monde urbain que du monde rural soient tous mis au même pied d’égalité», a-t-il ajouté pour terminer

Mariame Cissé pour 224infos


A propos de l'auteur :

224infos