En ligne (connectés) : 0 47

KANKAN : Les enseignants contractuels rejettent le compromis trouvé entre le mouvement syndical et le gouvernement.

enseignants-contractuels-kankan

Les négociations tripartites entre le gouvernement, le syndicat et le patronat risquent d'être bloquées. Lors de leur assemblée générale ce dimanche 27 août 2023, la coordination régionale des enseignants contractuels à Kankan a annoncé qu'elle boycotterait les classes lors de la prochaine rentrée scolaire.

Cette décision fait suite à la proposition du gouvernement d'organiser des concours dans les 33 préfectures de la Guinée.

Dans un entretien accordé à notre redaction 224infos, Moro 1 Diakité, le coordinateur de ce mouvement, a réaffirmé leur ferme opposition à tout éventuel concours.

« Nous avons réuni aujourd'hui tous les enseignants contractuels pour leur dire que nous ne sommes pas favorables au concours. Si les syndicalistes ont accepté le concours, nous, à la base, nous ne sommes pas d'accord avec cela. Ainsi, la réunion d'aujourd'hui consiste à informer des conclusions de la rencontre entre les syndicalistes et le gouvernement. Les enseignants contractuels expriment leur désaccord avec cette conclusion tirée à leur insu. Il s'agit d'une décision régionale.»

Le coordinateur des Enseignants Contractuels insiste et maintient sa position en ces termes :

« Nous avons épuisé toutes les voies diplomatiques. Lorsque le président de la République est venu à Kankan, nous avons déposé des mémos. Il semble que des progrès soient réalisés à notre avantage, c'est la réalité. Organiser maintenant un concours reviendrait à nous conduire à l'abattoir, car ce sont les mêmes personnes en place et le système n'a pas changé d'un iota. Nous n'accepterons jamais la tenue du concours, et si les choses ne progressent pas, nous lancerons une manifestation nationale. Cela perturbera l'année scolaire.»

Facely Sanoh pour 224infos


A propos de l'auteur :

224infos