En ligne (connectés) : 0 21

Violence Conjugale : N’nabinty Soumah fait une fausse couche après avoir été battue par ses belles sœurs

nabinty-soumah-battue

Une femme âgée d’une trentaine d’année a été sauvagement battue par ses belles sœurs le Week end dernier après des disputes avec son mari. Des violences qui ont occasionnées une fausse couche de la jeune femme du nom de N’nabinty Soumah qui était enceinte de 6 mois.

La jeune femme compte poursuivre sa belle famille en justice afin que justice soit rendue.

L’histoire remonte au Week-end dernier lorsque N’nabinty Soumah âgée d’une trentaine d’année a été sauvagement battue par ses belles sœurs après une violente dispute entre elle et son mari

« Après les disputes avec mon mari et ma belle-mère le matin je suis sortie faire mes courses, le lendemain mes belles sœurs sont venues, la plus petite la nommée Hawa conté a insulté mes parents moi aussi j'ai insulté leurs mamans, la fille de leur marâtre leur a expliqué que j'étais en état de famille, elles ont dit que même si on l'a tue c’est pas notre problème et directement mari conté a pris le sceau elle a cogné mon ventre et depuis qu’elle a fait ça je pouvais plus me relever »,a expliqué N’nabinty Soumah

Apres avoir été chassée de son foyer, quelques jours après, N’Nabinty Soumah dit avoir remarquer des douleurs atroces au niveau de son ventre. Apres plusieurs examens cliniques, il s’est avéré que le fœtus était mort dans le ventre

« Hier matin je me suis réveillée avec des douleurs atroces au niveau du ventre, j'ai expliqué à ma maman nous sommes partis à l'hôpital le médecin nous a recommandé d'aller faire l'échographie à la cité arrivée là-bas le médecin nous a dit que le bébé était fatigué que c’est un garçon, mais il nous a pas donné de calmants et nous sommes revenues à la maison et vers le soir j'ai commencé à voir d'autres douleurs  j'ai encore appelé ma maman nous sommes à nouveau reparti à l'hôpital et directement les médecins nous ont informé que le bebe était décédé, j'étais en ceinte de 6 mois », a poursuit la dame N’nabinty Soumah

Sa mère qui était présente lors des différentes consultations revient sur le constat fait par les médecins

« Quand elle avait des douleurs au ventre nous sommes allés à l'hôpital, ils nous ont dit que le bébé était fatigué mais d faire la radio nous sommes allés le médecin a placé deux machines ¹à , après ma fille m'a dit qu'elle était vraiment inquiète je lui ait dit de payer les produits que le Médecin avait prescrit elle a pris ça mais la douleur persistait toujours et nous sommes allées chez une femme dès qu'elle a regardé elle nous dit qu'elle était sur le point d'accoucher j'étais paniquée , mais l'enfant était déjà mort née , le fait quel a été cogné c’est ce qui a été la cause », a relaté Fatoumata Camara

N’nabinty Soumah très peiné par la perte de son bébé ne compte pas baisser les bras elle envisage de poursuivre ce dossier auprès des hautes instances judiciaires

« Je ne pardonne pas car sa sœur avait dit qu'elle allait me tuer, elle ne l’a pas fait mais elle a quand même tué mon bébé et pour ça je ne vais pas lui pardonner » a lancé N’nabinty Soumah

Aux dernières nouvelles nous avons appris que son mari et ces belles sœurs qui avaient été interpellés et incarcérer suite à une première plainte par la famille de N’Nabinty Soumah ont été libérer hier par les services de sécurité.A noter que N’nabinty Soumah est à deuxième fausse couche suite à des violences conjugales dans ce foyer.

Mamadou Samba Barry


A propos de l'auteur :

224infos