En ligne (connectés) : 0 24

Interview Exclusive : Takana Zion se confie à coeur ouvert et présente la vision de sa carrière musicale et de l'entrepreneuriat.

takana-zion-guineebuzz

A la rencontre de Mohamed Mouctar Soumah alias Takana Zion, artiste chanteur et entrepreneur icône de la culture musicale guinéenne qui nous a ouvert les portes de son completexe culturel Zion City.

L'artiste Takana Zion figure emblematique du reggae a accordé un entrien à notre redaction 224infos où il est revenu sur sa carrière musicale, la specificité de l'album Human Supremacy tout en faisant un focus sur son experience dans le monde de l'entreprenariat à travers son complexe Zion City.

224infos : Bonjour Mangana, merci de nous avoir invité et surtout d'accepté de repondre à nos questions

Takana Zion : Bonjour, et bienvenue à Zion City, vous êtes chez vous et merci pour le deplacement.

224infos : Tu es aujourd’hui un artiste adulé par tous les mélomanes de la musique à travers le monde, alors dites-nous qu’est ce qui t’a incité à faire de la musique ?

Takana Zion : Bon la musique c’est quelque chose déjà qui est innée en moi, j’ai commencé a chanté très petit. Après le besoin de vouloir chanté, d’en faire un métier, ça c’est venu avec le temps.

224infos : je vois, parmi tous les genres musicaux qui existent dans le domaine musical, pourquoi avoir choisi le reggae alors qu’il y’en a tant d’autres?

Takana Zion : le reggae pour moi, c’est la forme la plus élevée  d’exprimer ses sentiments sur une musique. Quand on prend l’exemple sur les Bob Marley et d’autres artistes, c’est une musique qui parle de la vie réelle. Vous avez toutes sortes de musique. Il y’a des musiques, les gens chantent juste pour chanter. Ils ne racontent jamais ce qu’ils traversent, ce qu’ils vivent.  Ils chantent la belle vie, tout ce qui est beau.  Ce que eux ils vivent, ils ne chantent pas. Mais le reggae, c’est une autre musique. Il parle de tout ce qui se passe au tour de nous et dans le monde entier. Donc c’est la forme la plus complète d’expression musicale à mon avis.

224infos : tu as travaillé avec Tiken Djafakoly et Mandjoul il y’a quelques années, comment tu les as rencontrés ?

Takana Zion : Eh cette relation est partie de mon courage de laisser ma famille en guinée et de partir me chercher à Bamako. C’est ainsi que j’ai rencontré Tiken Djafakoly et aussi  Mandjoul, Dieu aussi a fait en sorte pour que nous puissions travailler ensemble  c’est ça.

224infos : EN 2012, ton album rasta gouvernement a été classé meilleur album reggae africain, alors comment tu as vécu ce moment là en tant qu’artiste ?

Takana Zion : Oh ! Ça fait plaisir vraiment quand il y’a des titres ou une certaine reconnaissance mondiale envers le travail qu’on fait.  Mais on reste toujours modeste et humble pour garder la tête bien sur les épaules et de continuer à travailler. Ça ma vraiment donner le courage et l’envie de travailler.

224infos : D’où te viennent toutes vos inspirations Takana Zion?

Takana Zion : Je m’inspire de la nature, de tout ce qui bouge, tout ce qui est au tour de moi est une source d’inspiration pour moi. Parce que la musique c’est la vie, tu vois.  C’est cette vie là même qui m’inspire à chanter.

224infos: Tu es aujourd’hui un entrepreneur parce t’as créé le complexe culturel Zion City, comment tu arrives à faire la jonction entre ta carrière musicale, ta famille et ton espace culturel qui porte d’ailleurs ton nom ?

Takana Zion : Oh ! Y’a aucun problème. Je pense que Zion City, Takana Zion et ma musique sont tous dans le même plateau.  Takana Zione travaille pour Zion City, Zion City travaille pour mes albums, mes albums travaillent pour Zion City, Zion City pour Takana Zion. C’est comme ça c’est dessiné. Parce qu’à chaque fois que Takana Zion devient grand, Zion City devient grand, sa musique prend une autre allure. Et quand ma musique prend une autre allure, à la dimension internationale, y’a forcement une retombée positive sur Zion City et sur ma propre personne.

zion-city-coyah

224infos : dites-nous Zion, dans tes relations humaines qu’est ce que tu n’aimes pas ?

Takana Zion : Je sais que je n’aime pas les ingrats. Je n’aime pas que tu fasses du bien pour quelqu’un et qu’il te le retourne en mal. Je déteste vraiment ça.

224infos : tu as présenté le jeudi dernier ton nouveau album qui s’intitule ‘’Human Supremacy’’,  qui doit sortir le 4juin 2021, tu peux nous parler un peu de cet album ?

Takana Zion : Oh !  Cet album a été enregistré en Jamaïque depuis janvier 2018, par la grâce de Dieu nous sommes entrain de le sortir en 2021. C’est le fruit de beaucoup de patience.  Et sa particularité par rapport aux autres albums que j’ai eu à sortir depuis Zion prophète, c’est que je n’avais pas fait des morceaux en français. Donc dans cet album il y’en a trois, sept (7) en anglais, et un (1) en soussou. Et c’est un album qui a été composé par la crème des meilleurs musiciens jamaïcains. Tout ceux que vous connaissez comme grands noms, bassistes, guitaristes. Il y’a trois (3) personnes aussi qui ont joué dans cet album mais qui sont tous décédés à cause de coronavirus. Dont Samuel Clayton qui est mon ingénieur, qui est venu à plus de cinq (5) reprises en Guinée dans les différents concerts que j’ai eu à faire. Donc cet album leur est  dédié. Human Supremacy, c’est la suprématie humaine. Dieu nous a crée à son image, il nous a donné la domination de la terre et de toutes les autres créatures. Malheureusement, nous nous sommes servis de cette intelligence et de ce prestige que Dieu nous a donné, pour faire du mal à nos prochains, pour humilier nos prochains. Et c’est ce qui fait qu’il y’a ce manque d’harmonie dans le monde entier. Il y’a des maladies, des guerres subites, toutes ces choses bazardes  qui se produisent parce que l’homme n’a pas de respect pour son prochain. L’homme n’arrive pas à considérer  son prochain pourtant il qu’il croit à un créateur supérieur, qu’il n’a jamais vu de ses yeux.

takana-zion-2-guineebuzz

224infos : Qu’as-tu à dire à tes fans qui te suivent travers le monde et qui attendent avec impatience Human Supremacy ?

Takana Zion : (prières…..) je dis à mes fans de rester motivé, de rester courageux et que je prie Dieu de leur donner la force, de leur garder pour moi lomptemps et de me garder lomptemps pour eux pour continuer toujours à leur donner de la bonne musique, de la bonne vibration et la bonne énergie. Je ne finirai jamais de les remercier parce que c’est eux qui soutiennent notre travail. Je les envois des pensées positives  et de se conditionnés pour cet album ‘’Human Supremacy’’ qui arrive. La seule manière de soutenir un artiste c’est d’acheter ses albums et de contribuer aussi financièrement. Il s’agit pas seulement de dire que j’aime cet artiste, sa musique, écouter gratuitement sa musique. Ça ne fait pas du bien à l’âme. C’est un artiste qui travail dur  pour mettre toutes ces œuvres en place. Donc il faut leur donner de la force selon leur mérite.

224infos : Merci Zion !

Takana Zion : Merci beaucoup.

Par Fode Bangaly Dansoko pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos