En ligne (connectés) : 0 24

Un an du CNRD : Tanou Barry Ingénieur des mines et homme politique, fait son analyse.

tanou-barry-politque-minier

Une junte militaire prend le pouvoir en Guinée sous le nom du comité national du rassemblement pour le Développement ( CNRD). Le coup d’État a eu lieu le 05 septembre 2021 lorsque cette unité d'élite de l'armée guinéenne (le groupement des forces spéciales GFS), s'empare du palais présidentiel, capture le président Alpha Condé et   annoncent la suspension de la Constitution, la dissolution du gouvernement et des institutions ainsi que la fermeture des frontières.

À l'occasion de l'an 1 du CNRD dirigé par le Colonel Mamadi Doumbouya, des réactions diverses se bousculent dans le pays. Si les uns estiment que la junte au pouvoir a failli à l'heure mission, d'autres par contre soutiennent le contraire.

Pour Tanou Barry Ingénieur des mines et homme politique, le bilan reste mitigé car selon lui les problèmes de la Guinée ne date pas de la prise du pouvoir par l'armée mais ils existent depuis toujours.

« Pour le moment ont peut dire que ça se passe peut-être avec des petits soucis parce qu'il faut savoir que nous venons de loin dans notre pays. Il ya de l'expérience à acquérir dans toute chose (...) Vous savez quand la justice commence à fonctionner,  il ya des privilèges qui sont touchés et cela frustre certains. Voilà  déjà, de là où les problèmes ont commencé. Et le problème dans notre pays, il ya des gens, tant que la justice fait face à l'heure adversaire,  ce que c'est une justice mais dès que le touche à ce moment là, elle n'est pas justice c'est ce que nous devons départager. Que ça soit en Guinée où ailleurs, regardez Nicolas Sarkozy,  un ancien président,  il a été mis en examen et puis condamné en France. Mais dans notre pays, dès que ça touche certaines personnes, à ce moment là, la justice n'est plus justice. Et ça,  ce n'est pas normale » soutient Tanou Barry Ingénieur des mines et homme politique.

Dans l'optique d'obtenir un dialogue sincère et inclusif, un retour rapide à l'ordre constitutionnel, des manifestations contre la junte au pouvoir ont été organisées par le mouvement FNDC (Front National pour la Défense de la Constitution). Pour Tanou Barry ingénieur des mines et également homme politique, ces protestations non pas leurs raisons d'être.

« Depuis 2010 jusqu'en 2021, on était dans un ordre constitutionnel. Mais c'est dans cet ordre constitutionnel là que des gens ont été en prison. Et la liberté d'expression n'existait plus dans notre pays.  C'est dans cet ordre constitutionnel que, y'a des gens qui ont organisé des conférences de presse, au lieu de rentrer à la maison on mes a amené directement à la maison centrale. Et maintenant là, nous luttons encore à un retour dans l'ordre constitutionnel. Est-ce que nous savons c'est qui le prochain président ? On ne sait pas c'est qui. Pourquoi on ne profite pas de ce petit temps là pour travailler ce pays, pour parler de projet d'initiation, de projet de travail, de création d'emplois pour les jeunes? Nous, c'est ce que nous voulons. Il ne faut pas parler tous les jours d'élection, de crise, de problèmes. Si ce n'est pas pouvoir c'est opposition. Si ce n'est pas opposition c'est FNDC. Pour moi, ça n'a pas d'importance » a-t-il lancé.

Poursuivant, Tanou Barry n'a pas manqué de fustiger les « manipulations » dont sont victimes les jeunes selon lui.

« Moi ce qui me fait mal, ce sont les jeunes qui sont manipulés. Hamdallaye, Bambéto, cosa, Cité, sonfonia, Kagbelén, Dalaba, Labé. Quand je pense à ces gens là je pleure parce que moi je connais tellement de victimes. Je connais des enfants qui ont perdu leurs vies. Un ne connaissait absolument rien de la politique. Moi ma sœur  est morte. Elle a fait un accident sur section motard. Elle est couturière et ne connaît absolument rien en politique (...) cette crise n'a pas lieu d'être franchement » a-t-il fustigé.

Le comité national du rassemblement pour le développement, et son dirigeant, ont besoin du temps et de soutien afin d'accomplir ce dont, tout le monde attend d'eux. Tel est le message lancé par cet ingénieur des mines et homme politique, à l'endroit de tous les Guinéens.

Il faut souligner que le FNDC, a appelé à une manifestation ce 05 septembre 2022, jour d'anniversaire de l'an un, du CNRD.

 

 

Kadiatou Barry pour 224infos


A propos de l'auteur :

224infos